Aqualand

Là où les mots légende et réalité s'unissent pour n'être plus qu'un.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entrainement marin [pv Hitori si elle veut, sinon libre x)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Akane/Aijou
Maîtresse Aqualière
Maîtresse Aqualière
avatar

Nombre de messages : 760
Date d'inscription : 29/03/2009

Identité du personnage
Amour: Jamais/ Impossible
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Entrainement marin [pv Hitori si elle veut, sinon libre x)]   Jeu 25 Oct - 21:31

"Dans ce cas, que veux-tu savoir exactement? Ce n'est pas comme si tu ne savais rien, nous nous connaissons depuis si....longtemps.

D’ailleurs, je me demande comment tu as pus tant changer... Au point où je ne te reconnaisse même plus!"

Akane observa attentivement la jeune ange, tentant de reconnaître en elle l'adolescente qu'elle avait jadis torturé. Tout avait changé chez elle, son teint, ses yeux, ses cheveux, sa taille, mais elle avait toujours ce regard pur. Celui qui cherche sans cesse à trouver une once de biens chez les autres. Ce regard qu'elle détestait. Elle n'avait pus le voir sous le bandeau, mais n'avait eu aucun mal à le deviner.

Elle tordit ses vêtements, tentant de faire sortir le plus d'eau possible, au cas ou cette dernière ce transformerait de nouveau. En même temps, elle réfléchissait. Que voulait-elle vraiment faire d'Hitori? La traumatiser? Elle l'avait déjà fait par le passé... La tuer? En tout cas pas maintenant, et un meurtre n'arrangerait pas sa situation. Elle voulait tout simplement ne pas lui concéder de territoire. Et surtout, l'empêcher de l'approcher plus. Elle était déjà bien trop près à son goût. Elle devait revenir, ré-attaqué, mais pas ainsi.

" Ce détail mis à part, j'aimerais voir l'"oeuvre" final de ces messieurs."

Sur ce, elle agrippa la manche du vêtement d'Hitori et tira brusquement pour la déchirer, ce n'était en fait qu'à moitié pour la déstabiliser. Une partie d'elle-même était curieuse de voir si bien des marques s'étaient ajoutées au siennes.

_________________


*O* gamsahabnida Unnie!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitori/Ritsu
Maîtresse Aqualière
Maîtresse Aqualière
avatar

Nombre de messages : 1055
Age : 21
Date d'inscription : 15/06/2008

Identité du personnage
Amour: .../:)
Pouvoirs: Contrôle du vent/Vitesse autant physique que mentale et grande agilité

MessageSujet: Re: Entrainement marin [pv Hitori si elle veut, sinon libre x)]   Dim 28 Oct - 14:00

Akane était donc prête à lui dire certains éléments sur sa vie. Une chance pour Hitori de connaître l'identité complète de celle qui était sur sa gauche. Elle allait pouvoir savoir ce qui l'avait transformé en machine à torturé et à tuer, s'il restait du bon en elle. Hitori s'apprétait à réfléchir à la question qu'elle pourrait poser quand une phrase la déconcentra.
D’ailleurs, je me demande comment tu as pus tant changer... Au point où je ne te reconnaisse même plus!
Effectivement, elle n'était plus du tout celle qu'elle était à ce terrible moment. Ses cheveux et ses yeux devenus bleus, son corps est plus grand et plus frêle qu'à l'époque. Le plus étonnant était qu'elle soit une ange alors qu'avant elle n'était qu'une simple humaine. Elle-même ne savait pas ce qui c'était exactement passé à ce moment où elle frôla la mort. Elle se souvenait d'avoir fermé les yeux, puis de les ravoir rouvert une seconde plus tard. La blessure mortelle qu'elle avait avait cicatrisée tandis que son physique avait perdu toute similitude du passé. Puis, ce pouvoir était arrivé, ce puissant contrôle du vent dont elle ne ressentait pas les limites.
Toujours le regard vers le bas, elle remarqua qu'Akane la scrutait, essayant aussi de la reconnaître. Elle n'y arriverait pas. Même ses propres parents n'avaient pas réussi cet exploi. Ses parents.....
Ils lui manquent tant...
Soudainement, le ton qu'employa Akane sortit l'hybride de ses pensée, l'alerta et elle réagit une seconde avant qu'elle ne bondisse sur sa manche. Toutefois, elle se dégagea un peu trop lentement et celle-ci réussi à atteindre et à tirer sur son chandail noir. Cependant, la force de son "adversaire" fut grandement diminuer, ne déchirant la manche qu'au niveau de la couture de l'épaule, laissant entrevoir de l'épaule au coude. Le bruit de déchirure fit reculer Hitori encore davantage, cachant son bras derrière l'arbre.
"Tu n'as pas à voir ça!"
S'alarma l'ange et foudroyant Akane de son regard noir.
"Peut-être que si tu me racontais tout ce que tu as vécu dans ce camps, je pourrais t'en dire autant..."
Ajouta-t-elle. Or, cette voix ne lui appartenait pas. Plus grave, plus sombre, d'un ton un peu trop fort et malicieux.
L'ombre avait-elle prit sa voix?

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akane/Aijou
Maîtresse Aqualière
Maîtresse Aqualière
avatar

Nombre de messages : 760
Date d'inscription : 29/03/2009

Identité du personnage
Amour: Jamais/ Impossible
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Entrainement marin [pv Hitori si elle veut, sinon libre x)]   Dim 28 Oct - 14:27

    Akane ne tenta pas d'insister auprès de la jeune ange. Simplement déraciné l'arbre serait trop facile. Et elle ne savait pas si elle le pouvait encore à cause de la gravité étrange. Elle nota cependant qu'Hitori avait l'air encore plus... hostile qu'auparavant. Sans doute avait-elle poussé un peu trop loin en tirant sa manche.

    Elle sourit en l'entendant parler. Ces mots auraient été plus approprié dans sa bouche. Par contre le ton employé était étrange, il ne collait pas du tout à la personne qui l'avait utilisé.

    " C'est ça que tu voulais savoir? Tu aurais pus le demander plus tôt. Alors... au camp... J'ai appris à tuer et à torturer, avec beaucoup de travaux pratique et d'observation. J'ai aussi appris à manier bien des sortes d'arme et la survie... Plutôt divertissant non?"

    elle en parlait comme si elle s'était amusée, encore. C'était bien le seul détour qu'elle pouvait se permettre. Elle ne pouvait tout modifier, seulement mentir par omission. Relater seulement les quelques mois où elle était plongée dans une folie de sang.

    Ne pas parler de la terreur des premiers mois.
    Des larmes quand elle avait vraiment compris
    De la souffrance psychologique, de la torture.

    Car on ne peux devenir bourreau sans avoir été préalablement initié à la torture de la manière la plus brutale possible.

_________________


*O* gamsahabnida Unnie!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitori/Ritsu
Maîtresse Aqualière
Maîtresse Aqualière
avatar

Nombre de messages : 1055
Age : 21
Date d'inscription : 15/06/2008

Identité du personnage
Amour: .../:)
Pouvoirs: Contrôle du vent/Vitesse autant physique que mentale et grande agilité

MessageSujet: Re: Entrainement marin [pv Hitori si elle veut, sinon libre x)]   Ven 9 Nov - 18:51

Ses propres paroles continuaient de résonner dans son crâne. Du moins, étaient-elles vraiment les siennes? Elle ne comprennait pas ce qui l'avait pousser à dire ça et, à cause de l'ombre qui prenait peu à peu le contrôle de son esprit, elle ne pouvait pas le regretter. Elle était tout simplement sous le choc d'avoir oser dire cela. D'avoir hausser le ton, d'avoir tenter quelquechose. Quelque chose de risqué.
Or, cela ne pouvait vraiment la contrairier. Où était donc le regret qui aurait du être à la place de cette étonnante indifférence.
L'écho de sa voix fut cependant remplacé par celle d'Akane. Hitori écouta et malgré que ton son être frissonnait d'horreur, cette étincelle ne brilla aucunement dans son regard vide. Elle fixait le sol de ses prunelles nouvellement noires. Cherchant avec espoir ce qui la menerait au bon côté d'Akane. Toutefois, sa voix se manifesta bien avant qu'elle ne sache elle-même ce qu'elle voulait dire. Elle parla fortement, durement. Ce n'était pas elle.
"Je ne veux pas savoir ce que tu as fait! Je veux savoir ce que tu as vécu! Comment as-tu été initié? Comment ont-ils réussis à te rendre ainsi? C'est ÇA que je veux savoir"
Un courant d'air froid s'installa, la température désertique de la matiné laissa place à une température hivernale qui s'installa peu à peu. Hitori réprima un frisson, mais, étant bien habillé, ne fut pas particulièrement inconfortable. Néanmoins, ce froid avait et ce vent avait quelquechose de bénéfique. Elle toussota encore un peu de sang sur sa droit, mais se sentit soudainement reprendre le contrôle de ses pensées. Que se passait-il?

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akane/Aijou
Maîtresse Aqualière
Maîtresse Aqualière
avatar

Nombre de messages : 760
Date d'inscription : 29/03/2009

Identité du personnage
Amour: Jamais/ Impossible
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Entrainement marin [pv Hitori si elle veut, sinon libre x)]   Dim 11 Nov - 22:11

    Cette voix, ce ton, cette façon de s'exprimer, ce n'était pas celle d'Hitori. Qu'est-ce qui la rendait si différente? Le choc? c'était peu probable, sa réaction n'avait pas été comme ça du tout quand elle avait tout appris.

    Serait-ce cette ombre qui avait envahi les yeux de la jeune ange qui la transformait aussi radicalement? Qui la poussait à s'adresser à elle avec tant... d'insolence alors qu'Akane était celle qui l'avait blessé, torturé.

    Une chose était sure, Hitori n'aurait normalement pas parlé sur ce ton.

    Ce fait ne suffisait cependant pas à ce que les mots ne puissent se rendre jusqu'à l'ancienne enfant soldat.

    «Je veux savoir ce que tu as vécu! Comment as-tu été initié? Comment ont-ils réussis à te rendre ainsi?»

    Elle ferma les yeux, tentant en vain de bloquer les souvenirs de ces premiers mois qui s'insinuaient jusqu'à son présent.

    //FLASHBACK //

    «Tes parents t'on vendu à nous! Pour une somme ridicule! À partir de maintenant tu es à nous!»

    Une hurlement, des larme, de l'incompréhension.
    Une réalité impossible à concevoir qui se présente.

    «Je vais t'apprendre à parler ainsi à ton supérieur...»

    La chaîne siffle, créant une autre zébrure mauve, une parmi tant d'autres.
    Une pluie de sel s’abat sur, attisant la douleur.

    «Ici, seul les forts survivent»

    Le couteau tombe, aussitôt ramassé, malgré la douleur d'un bras cassé.
    Le combat continue, jusqu'à la victoire. Ou la mort.

    «Tue là, sinon c'est toi qui prend sa place.»

    Le sang s'écoule de la plaie, hideuse.
    Un simple "merci" murmuré dans un dernier souffle.

    «À partir d'aujourd'hui, tu n’es plus humaine. Ton nom n'est plus, ton passé est effacés.
    Maintenant tu es et seras Akane, Akane Kimura, recrue du camp de concentration sud du japon.»


    Et puis quoi encore?
    Pourtant... Pourtant...

    «Salut! Je t'ai vue te battre tantôt! Tu es vraiment douée! Tu voudrais qu'on essaie de faire équipe?»

    Une lueur d'espoir?
    Une amitié salvatrice au travers toute ces horreurs.

    «Regarde bien, elle souffre en ce moment à cause de ta faiblesse, car elle était avec toi, à cause de toi.»

    Des larmes, un coup de poing, des cris.
    Une autres trace de sang sur la vitre incassable.

    «Cette fille, est pure, innocente. Fais-la hurler, pleurer, supplier… Détruis-là»

    Un hésitation devant sa pureté, son innocence, devant cette ange.
    Hésitation qui se mue en colère, puis en détermination.

    "Je te fais cadeau de mon sceau, gravant ainsi ma présence dans ton corps et ton âme. À jamais."

    //FLASHBACK//


    Akane serra des dents, parvint finalement à arrêter cette vague de souvenirs. Comment raconter tout cela sans le revivre? Ne narrer que les faits sans entrer dans l'émotion même... Elle décida de se concentrer uniquement sur un évènement, un seul: L'initiation des premiers jours. Elle inspira longuement, enferma tout ses souvenir, ne garda que lui, tenta de s'en détacher.

    "Comment j'ai été initié... Le concept n'es pas bien compliqué. Quand tu arrives, ils attendent un peu. Oh parfois ils te font un peu mal et idéalement, ils te mettent dans un état d'épuisement total. Mais les choses ne commencent vraiment qu'après une nuit passé au camp.

    Ils te laissent le temps de rencontrer les autres, de leur parler un peu.... ou de te battre avec elles. Ensuite, ils sélectionne celles avec qui tu as le plus... interagi. La journée commence, puis ils t'emmène dans une salle vide, il y a un mur remplacé par une vitre incassable..."


    Elle s'arrêta, juste avant la partie sérieuse. Garder son sang-froid tout en racontant cet évènement était compliqué. Elle tenta de penser à celles des autres qu'elle avait vue, de traiter cette histoire comme celle d'un autre. Pourtant, le visage de cette fille semblait collé à sa rétine. Elle ferma les yeux, se concentra sur le vide et s'entendit prononcer la suite. D'un ton presque détaché... presque, une pointe de colère semblait pourtant ne pas vouloir partir.

    "Ils te font assister au spectacle... Elle laissa échapper un petit ricanement. Un spectacle, c'était plutôt ironique comme mot, sachant se qui se passait après. À ta première torture sérieuse. Ils transforment celle qu'ils ont sélectionner en amas de souffrance dont la vie ne tient qu'à un fils. Et ils prennent leur temps pour bien te laisser expérimenté toute les phases de tes... émotions. Ensuite, ils te font entré dans la salle, te mettent un couteau dans les mains et te forcent à tuer ta première victime, ou plutôt, ils t'offrent la chance de lui offrir une fin rapide."

    Elle cracha ces derniers mots avec dégoût. Une fin rapide! Alors qu'à cause de cette initiation la personne venait de souffrir pendant ce qui aurait pus être plusieurs éternités. Elle se força a inspirer profondément, elle devait reprendre le contrôle, ne pas montrer sa faiblesse. Elle continua de parler, elle devait renvoyer la balle. Elle réussi difficilement à reprendre son ton léger, insolent même.

    "Aller, assez parler de ma petite histoire, j'aimerais que tu me dise ce qui t'es arrivé à toi. Comment ont-ils fabriquer leur diamant? Après tout, je suis une des artistes qui a participé à ta création."



_________________


*O* gamsahabnida Unnie!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitori/Ritsu
Maîtresse Aqualière
Maîtresse Aqualière
avatar

Nombre de messages : 1055
Age : 21
Date d'inscription : 15/06/2008

Identité du personnage
Amour: .../:)
Pouvoirs: Contrôle du vent/Vitesse autant physique que mentale et grande agilité

MessageSujet: Re: Entrainement marin [pv Hitori si elle veut, sinon libre x)]   Ven 16 Nov - 13:07



Le courrant d'air froid enveloppa la jeune ange, la forçant à redevenir ce qu'elle avait jadis été. Ce retour dans la réalité eut l'effet d'un coup à l'estomac. Le doute, la peur, la panique, tout se bousculait pour reprendre le contrôle de son organisme. Son regard noir porté encore et toujours au sol, son corps figé, elle sentait cet étrange mélange d'émotion. Le froid. Le chaud. La peur. L'incompréhension.


Un nouveau flot de sang jallit de sa bouche et son corps se contracta et se courba alors qu'elle libérait ce contenu su sol. Comment tout ce sang pouvait-il couler? Tremblotante, elle trempa l'index dans le liquide écarlate et releva la main pour constater son écoulement sur cette dernière. Elle était sombre, trop sombre pour ne pas être magique. Hitori jeta des regards à tout ce sang autour d'eux: celui qu'elle avait craché, celui qui provenait de leurs vêtements. Tous prenaient peu à peu de la noirceur. L'écarlate flôla alors l'ébène.
L'hybride se tourna vers Akane afin qu'en un regard, elle lui explique la situation ou lui démontre qu'elle n'en savait pas plus long. Toutefois, l'ancienne tortionaire avait les paupières closes. À voir son expression, elle revivait un souvenir, ou plusieurs, qui ne semblait pas être fort joyeux. Un retour en arrière douloureux, Hitori le percevait de tout son âme. Ce qui était froid devint glacial et l'ange bleu réprima un frisson alors qu'elle croisa les bras contre son ventre pour créer un brin de chaleur corporelle, sans que son regard de jais ne quitte l'ancienne enfant soldat. Le mal de cette dernière atteigna en un clin d'oeil le coeur pur de Hitori.
Puis, elle ouvrit les yeux et raconta un évènement, un seul. Pourtant, il semblait être le premier d'un océan de cauchemars. Malgré son air détaché et indifférent, le coeur meurtri de l'ange ne pu éviter la douleur cachée transmise dans ses mots. Chaque parole, chaque petit détail, était en lui seul une horreur pour Hitori qui écouta alors que son cerveau lui fournissait des images atroces alors qu'elle savait pertinament que le pire était à venir. Ce n'était que le début, une simple entré dans un camps, mais ce n'était pas fini et Hitori le savait pertinament.
Akane se tut un instant et elles fermèrent les yeux au même instant.


Quand elle reprit, Hitori constata qu'elle avait raison: le pire était à venir. La colère naissant dans la voix d'Akane rendit le courant d'air encore plus frigorifiant qu'auparavant et les images qui défilaient dans l'esprit de Hitori l'obligeant à tenir sa tête avec ses mains alors qu'elle écoutait, yeux fermés, visage crispé. Même quand Akane eut finit, elle n'ouvrit pas les yeux. Elle ne fit que baisser lentement les bras afin qu'ils retournent au creu de son ventre alors que les images étaient toujours en train de défilé en elle.
La bruyante inspiration de l'autre la força à ouvrir les yeux et à la regarder. Puis ses paroles à retrouver ses esprits. Malgré l'étrange état dans lequel elle se trouvait alors qu'elle avait prononcé ces mots, elle devait faire ce qu'elle avait dit. Un souvenir contre un souvenir. Sinon ça n'aurait pas été juste...

D'un côté, elle aurait envie de relater le minimum, de ne dire que les informations globales. La peur de tout revivre avec trop de précision était insoutenable. D'un autre, son coeur semblait crier qu'elle devait tout raconter. Chaque détail. Pourquoi? Aucune idée. Un incontextable désir de se rappeler de tout a la minute près, comme pour se persuader que ses instants étaient bien réels. Même si elle n'en doutait pas, même si elle savait que ce ne pouvait être faux. C'était la première fois qu'elle allait parler de tout cela à quelqu'un. Dire ce qu'elle avait vu, ressenti, entendu. Elle referma les yeux et fouilla un peu. Juste un peu. Pourtant, les souvenirs resurgirent sans la moindre difficulté.


//Flash Back//

L'automne. Les magnifiques feuilles tombant et virevoltant au gré du vent. La fraicheur nouvellement installée et les minces rayons du soleil couchant ayant survécus. La buée naissant de sa bouche et le sourire brillant sur ses lèvres. L'odeur des repas et les nombreux rires se dégageant de chaque maison. La paix.

La ballade. Le bruit de ses pas sur la route de pavé près de chez elle. Le vol des hirondelles au loin et l'écurreuil dans l'arbre sur sa droite. Le foulard remonté jusqu'à la bouche, le manteau l'empêchant de frisonner malgré la température. Les yeux nouvellement fermés pour profiter de ce moment. La solitude.

Le trouble. Le passage d'un groupe d'hommes sur sa gauche. Le regard et le sourire discrètement échangé pas politesse. L'indifférence de cette rencontre et la pousuite de son chemin. La pause pour contempler le paysage. Le grincement des bottes sombres derrière elle. Les respirations mesurées de ces gens. Le revirement, la surprise, la peur et le cri. La douleur et le noir.

Le réveil. Le noir. Le début...

//Flash Back//


Crispée et figée, Hitori dut faire un effort herculien pour se débarasser de la suite. Pour ne pas tout revivre avec autant de précision. Elle s'était rappelé de tout cela aisément puisque cette dernière soirée de liberté était le moment qu'elle avait chéri dans ses moments les plus sombres. Chaque parcelle de cette soirée était dans sa mémoire. Toutefois, ce n'était pas ça qu'elle devait raconter. C'était le reste...

«C'était en automne...il y a 2 ans... ils m'ont enlevé sans que je sache vraiment pourquoi. L'un d'eux m'a dit un jour que j'était un présent du ciel, mais je n'ai jamais vraiment compris ce qu'il entendait dire par là... »

Elle avait commencer d'un voix hésitante, doucement, lentement. Le malaise qu'elle éprouvait l'obligeait à regarder partout autour d'elle comme pour chercher un échapatoirs aux souvenirs. Finalement, elle ferma les yeux et se concentra fortement. Ne pensant qu'à une seule chose: le début. Raocnter le début d'un nom aussi léger que celui d'Akane. Sans pleurer. Sans souffrir. Sans devenir dingue.

«C'était dans un chalet...vieux...pourri même. Ils m'avaient assomé pour m'y mener. Je ne sais pas combien de temps j'ai été emdormie...mais ils avaient eu le temps de préparer une salle. Vide. Froide. Sombre.»

Elle s'arrêta. Expliquer tout cela était encore plus hardu qu'elle ne l'eut imaginer. Elle revoyait cette endroit malgré sa concentration afin d'éviter les souvenirs. Elle revoyait ses monstres...qui...

«Ils me violaient au départ...»

Nouvelle pose. La sensation repoduit par son cerveau était insoutenable. Elle tremblait à présent au contact de ces êtres inhumains.

«Pis un jour, l'un d'eux m'a blessé. Mon sang sur le sol et la blessure sur mon bras leur donna une idée. Alors ils firent de moi une oeuvre d'art...»

Elle ne pouvait continuer. Elle en était incapable. Elle qui croyait avoir réussit à cacher tout cela au plus profond de son être. Elle revoyait cet échange de regards furtifs entre eux, l'étincelles qui avait surgit. Et le commencement. Elle grimaca intérieurement et montra son bras qui était caché derrière le tronc. Les brûlures produites par les gouttes d'eau bouillante et d'acide sillonaient son bras formant un art sadiquement magnifique. Elle contempla cette blessure de ses yeux noirs avant qu'elle détourne la tête et qu'une larme ne coule sur sa joue.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akane/Aijou
Maîtresse Aqualière
Maîtresse Aqualière
avatar

Nombre de messages : 760
Date d'inscription : 29/03/2009

Identité du personnage
Amour: Jamais/ Impossible
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Entrainement marin [pv Hitori si elle veut, sinon libre x)]   Sam 17 Nov - 21:14



    Akane rouvrit les yeux, observa Hitori, son état physique semblait varier en fonction de son état émotionnel. Son sang était trop foncé, bien trop foncé. Akane avait vécu plusieurs années dans un véritable bain de sang, et ça ce n'en était pas... Elle regarda les reste par terre, tout était trop foncé. Pourtant, elle savait que c'était du sang qu'avait craché Hitori auparavant... Elle détourna son attention de ce phénomène étrange quand elle vit que Hitori allait commencer.

    Commencer à raconter sa propre histoire.

    Elle n'était pas si sure de vouloir l'entendre, la base de la torture était d'en savoir la moins possible sur sa victime, de la déshumaniser... Mais Hitori était-elle encore à ce stade? Elle repensa à aqualand, à tout ce qui c'était passé depuis qu'elle-même était arrivée. Non, ce n'était plus si simple depuis longtemps, elle ne pouvait fuir cette histoire. C'était une épreuve, une autre, à elle de l'affronter, sans faiblir.


    Elle écouta les premières paroles en silence, plutôt tranquille. Un présent du ciel, c'était plutôt ironique quand on pensait à la jeune ange. Elle se prit à entrevoir son lieu de torture dans sa tête, sombre, froid, un peu comme les salles de torture du camp. Elle s'imagina sans peine la fille qu'elle avait jadis torturé se faire jeter sans ménagement dans cet endroit inhospitalier. Étrangement, elle se rappelait dans le moindre détail toute les personne qui étaient passées sous sa marque, leur visage, la souffrance qu'elle leur infligeait. Tout restait dans sa tête avec un précision diabolique, comme des fantômes la tourmentant dès qu'ils en avaient l'occasion. Elle pouvait donc sans mal voir la scène dans sa tête avec la précision d'un film. Elle imaginait des hommes cagoulés qui kidnappaient la jeune filles sous un ciel d'automne, puis rouler à vive allure vers ce chalet où elle passerait tellement de temps...

    «Ils me violaient au départ...»

    Elle serra des dents, ses propres souvenirs se superposèrent aux scènes qu'elle imaginait, sans pouvoir s'arrêter. Elle se souvint de la sensation de cet acte immonde, la douleur et l'humiliation qu'elle-même avait jadis ressentit lui faisait l'effet d'un fer chauffé à blanc. Elle se força à éviter ses propres souvenirs, se concentra uniquement sur le récit, c'était cette fille qui racontait et vivait sa souffrance, pas elle, elle se devait d'être au dessus de tout ça, elle ne pouvait être faible comme les autres. Ses yeux restaient braqués sur Hitori.

    Attendant la suite.

    «Pis un jour, l'un d'eux m'a blessé. Mon sang sur le sol et la blessure sur mon bras leur donna une idée. Alors ils firent de moi une oeuvre d'art...»

    Le film continuait, incontrôlable. Elle voyait le liquide écarlate qui coulait lentement du bras d'une jeune fille brune, elle s'imaginait la lumière d'une idée nouvelle dans le regard de ces hommes, alors qu'il découvraient finalement ce qu'ils allaient faire de leur nouveau jouet... alors que le cauchemars commençait vraiment. Elle les imagina travailler d'eux-même, savait déjà qu'ils déduiraient qu'ils n'étaient pas suffisamment expérimenté, puis qu'ils chercheraient un expert, un maître qui pourrait vraiment détruire un être humain tout en le laissant en vie, tout en créant quelque chose d'horrible et fascinant.

    Un maître dans l'art de la torture, Akane.

    La voix de la jeune ange s'arrêta, Akane devina que cette fois c'était pour de bon, elle ne pourrait en raconté plus, elle était au sommet de sa résistance. L'unique larme qui coula sur sa joue lui confirma son impression. Son regard se porta sur son bras, le bras qu'elle avait caché avec tant de hâte il y avait quelques minutes, ou une éternité... Les brûlures semblaient formé une image d'art abstrait, une image captivante, magnifique. Le fait qu'elle soit ainsi imprimé sur la chair humaine la rendait repoussante et fascinante à la fois.

    Elle n'avait pas besoin d'entendre la suite, elle la connaissait d'instinct.

    "Alors ils ont commencé à te torturer, de façon à laisser des marques indélébile sur toi, mais ils restaient des amateurs en torture, ils ont donc commencé à chercher quelqu'un qui pourrait te tailler comme un diamant... Ils t'ont conduit à moi, ont vu ce qu'ils avaient à voir, puis sont retourné dans leur chalet pour poursuivre leur oeuvre... mais dans ce cas... pourquoi auraient-ils pu s'en séparé....?"

    Sans qu'elle ne le veuille vraiment, cette histoire horrifiante la fascinait, elle découvrait sans vraiment le découvrir que ses victimes avaient un passé, parfois un futur. Cette histoire si différente de la sienne et pourtant si proche la fascinait.

    Et lui donnait un peu espoir? Espoir que quelqu'un la comprenait.... lui pardonnerait? Mais non, bien sur que non.... Elle ne désirait pas le pardon... pourquoi l'aurait-elle voulut? Elle ne se faisait aucune illusion. Elle savait qu'aux yeux des autres, surtout d'eux... ses actes étaient trop atroces pour êtres compris, encore moins pardonné... pourtant...

_________________


*O* gamsahabnida Unnie!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitori/Ritsu
Maîtresse Aqualière
Maîtresse Aqualière
avatar

Nombre de messages : 1055
Age : 21
Date d'inscription : 15/06/2008

Identité du personnage
Amour: .../:)
Pouvoirs: Contrôle du vent/Vitesse autant physique que mentale et grande agilité

MessageSujet: Re: Entrainement marin [pv Hitori si elle veut, sinon libre x)]   Dim 18 Nov - 20:37



La larme coula sur la joue, le menton et tomba pour atterrir dans l'un des nombreux étendus de sang sombre. Hitori ne bougea pas. Elle était tétanisée par les souvenirs qui la hantaient. C'est seulement lorsqu'une foule de larmes jumelles voulurent se joindre à la première que l'ange bleu cligna des yeux et leva la tête en direction du soleil comme pour chercher un quelconque encouragament de la part de cette boule de lumière. Elle contempla l'astre du jour tristement. Il était là, haut et clair dans ce ciel d'un bleu infini. Sa chaleur avait été repoussée par le vent glacial qui entourait l'hybride. Or, il brillait encore fortement et il ne lui fallut que quelque seconde avant que l'éclat ne lui brûle les rétines et qu'elle soit contraite de se détourner de sa contemplation.

Elle jeta un infime coup d'oeil à Akane, mais, n'ayant pas la force d'affronter le regard d'autrui, elle retourna dans son obervation de ce sang trop sombre. Elle ne voulait pas entrevoir le moindre sentiment dans ses prunelles, mais n'aurait pas plus suporter d'y voir de l'indifférence. En fait, elle ne savait pas du tout ce qu'elle voulait. Elle avait trop mal au coeur pour penser et sa tête était anéanti par les fantômes de son passé. Le regret se manifesta en elle, mais elle le chassa rapidement en se disant que ce qui était fait était fait. Il aurait fallut qu'elle parle un jour et qu'elle affronte cette douleur. Qu'elle se batte contre cette souffrance qu'était ces moments passés.
Elle serra les dents et essaya encore et encore de sortir de ce tourbillon intérieur. Fixant le sang pour se changer les idées. Se forcant à se poser des questions quant à sa couleur douteuse. Qu'était la cause de ce phénomène? Provenait-il vraiment de son organsime? Était-ce un avertissement? Toutefois, malgré que le questionnement venait plutôt aisément, elle ne s'interessait pas plus que cela à cette transformation. Elle avait étrangement pris l'habitude des évènements troublants en ces lieux et ce dernier était loin d'être le plus inquuêtant. Du moins, pour l'instant...

La voix d'Akane parvint aux oreilles de l'ange bleu et cette dernière sursauta un brin trop fortement. Trop perdue dans ses pensée pour s'être préparée à écouter quelqu'un parler. Elle ne s'était pas du tout attendu à entendre Akane se prononcer sur son histoire. Et le pire de tout cela, c'était que son hypothèse au sujet de la suite des évènements était exacte. Cette façon de relater une histoire qui n'était pas la sienne avait quelque chose de choquant et de profondément troublant pour Hitori qui porta doucement sa main droite à son coeur où reposait la trace d'un coeur brisé. Elle chassa une nouvelle fois les larmes de ses yeux en levant la tête tout en clignant des yeux pour regarder à sa gauche. Elle referma la main et ses doigts se prirent à son chandail noir, mais elle n'y fit pas attention, trop préoccupée par la question que la jeune fille venait de lui poser.
"Pourquoi auraient-ils pu s'en séparé....?"


Bien que ce qu'Akane venait de demander pouvait sembler banale pour n'importe quel individu, la jeune fille bleue ne prit pas la question avec légèreté. Alors là, la réponse demeurait inconnue et elle n'avait aucun indice significatif qui revenait à sa mémoire. Hitori ferma les yeux dans l'espoir que son esprit lui fournisse quelque chose de logique à répondre. Or, dès les plus courtes secondes, un flot de souvenirs trop souffrants pour être affrontés l'obligea à les rouvrir. Elle poussa un léger soupir très discret et se reconcentra sur la question résonnant encore à ses oreilles. Essayant de comprendre se qui s'était passé au fil de jours. Ce qui les avait poussé à se débarasser d'elle d'une façon aussi simple, drastique. C'est plus qu'hésitante qu'elle répondit à Akane.

«Je n'ai pas trop compris....l'un d'eux m'a dit qu'ils n'avaient plus besoin de moi...»
Elle le revoyait, qui la fixait dans un coin de la pièce de son regard cruel qui cachait cependant cette journée là quelque chose d'inhabituel. Un sentiment qu'elle n'avait pas réussi à l'identifier à cet instant, mais qui soudainement lui semblait clair.
«Du dégout...»


Oui, c'était ça qui habitait subtilement ses yeux cette journée là. C'était ça la nouveauté qui brillait dans ses prunelles. Elle le dégoutait finalement, après toutes les choses ignobles qu'il lui avait fait avec ses complices.
«Ils étaient soudainement devenus dégoutés de ma présence...»


Était-ce si soudain? Non. En y repensant, c'était venue graduellement au fils des dernieres semaines. Chacun des cinq avait commencé à ne plus resentir cet admiration, cet extase étrange devant la pauvre jeune fille. Cela avait tranquillement laissé la place au dégout et à la répugnance. Et puis, un bon jour, il en avait eut assez...
«...et ils ont essayés de me tuer...»


murmura l'ange et laissant sa main retomber doucement, mais mollement sur sa cuisse. Elle grimaça quelque peu puisque l'entrechoquement des deux membres avait été sec, donc douloureux pour son pauvre corps fragile. Elle se reconcentra ensuite sans mal sur le souvenir net et flou à la fois de cet évènement. Certains passages étaient si précis, chaque secondes ressurgissaient sans mal dans sa tête. Toutefois, là où devait se trouver sa mort était remplacer par un grand trou. Seule une lumière brillante et une douleur insuportable se trouvait entre l'instant où elle tombe et celui où elle se relève, complètement transformée.
À cette pensée, l'hybride soupira une seconde fois. Pourquoi était-elle incapable de se souvenir? C'était comme si elle n'avait jamais rien vécu entre ces deux instants, mais c'était totalement impossible...



_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akane/Aijou
Maîtresse Aqualière
Maîtresse Aqualière
avatar

Nombre de messages : 760
Date d'inscription : 29/03/2009

Identité du personnage
Amour: Jamais/ Impossible
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Entrainement marin [pv Hitori si elle veut, sinon libre x)]   Sam 24 Nov - 23:46

Le film continuait dans la tête d'Akane. Pourtant, elle n'arrivait pas à s'imaginer cet éclat étrange dans les yeux de l'homme qui avait tenté de tuer la jeune ange, du dégoût? Alors qu'ils avaient enfin leur oeuvre d'art tant désirée?

Hitori poursuivait son récit, malgré la douleur apparente qui affluait avec ces souvenirs. Comme si elle ne pouvait s'arrêter maintenant qu'elle avait commencé.

Elle s'arrêta pourtant.

Et Akane ne voyait pas la suite, d'accord l'homme essayait de la tué, mais ensuite? Comment Hitori était-elle passé d'une jeune fille brune à un ange aux cheveux bleus? La jeune fille se détacha finalement de son film mental et regarda son ancienne victime.

Elle la vit soupirer, puis se concentrer, comme si elle cherchait ses souvenirs, ce qui ne lui était jamais arrivé depuis qu'elle avait commencé son histoire. La jeune fille elle même ne semblait pas en savoir plus que ce qu'elle venait de raconter, pourtant, il y avait tellement de blanc dans tout cela...

Comment avaient-ils pu passé un an à rendre quelqu'un ainsi pour ensuite s'en désintéresser et tenter de la tuer? Pourquoi n'était-elle pas morte? Comment s'était-elle transformé en ange?

Son intérêt envers l'histoire d'Hitori grandissait de plus en plus, elle voulait savoir la suite. Elle arrivait presque à plaindre la jeune fille devant elle... La plaindre? Alors qu'elle était l'une des sources de sa souffrance? Voilà qui était extrêmement ironique comme situation. Elle chassa l'éclat de compassion qui avait faillit naître dans son regard. Elle ne pouvait compatir, elle n'en avait pas le droit.

Que faire maintenant? Aller de l'avant, vers son arrivé à aqualand ou retourné en arrière?

" Et ensuite, tu t'es enfuie...et tu es arrivé à aqualand... comment?"

Tant de question, alors qu'au départ elle ne cherchait qu'à achever cette ancienne victime... que c'était-il passé entre temps? Elle mit le doigt sur la réponse. Elle avait fait une erreur, quelque part, partout. Elle l'avait laissé l'approché de trop près... quand?

Ses souvenirs du pensionnat lui revinrent encore une fois en tête... depuis longtemps, bien trop longtemps... Pourtant, elle ne pouvait deviné que cette fille c'était elle.

Toute relation ne peut entraîner que des blessures

Ça elle le savait, elle l'avait appris il y avait bien longtemps.

Mais elle n'était pas celle qui sortirait blessée!

Plus maintenant.

Plus jamais.

_________________


*O* gamsahabnida Unnie!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitori/Ritsu
Maîtresse Aqualière
Maîtresse Aqualière
avatar

Nombre de messages : 1055
Age : 21
Date d'inscription : 15/06/2008

Identité du personnage
Amour: .../:)
Pouvoirs: Contrôle du vent/Vitesse autant physique que mentale et grande agilité

MessageSujet: Re: Entrainement marin [pv Hitori si elle veut, sinon libre x)]   Dim 2 Déc - 21:52

[Mon 1000 posts!!!! HOURRAAAA 8D Mais...Qu'il est laid x.x]
L'incompréhension d'Akane allait de pair avec celle de la jeune ange bleue. Quelque chose ne tournait pas rond. Il manquait la pièce principal au puzzle, mais ni l'une ni l'autre ne pourrait la retrouver. Hitori savait pertinemment qu'elle devait être au fin fond de son esprit, quelque part. Toutefois, elle savait également que ce fragment de mémoire lui avait été dérobé. Il n'y avait aucune autre explication que celle-ci. Il fallait mieux ne pas essayer de se tuer pour comprendre l'incompréhensible. C'est pour cette raison que l'hybride se força a retenir ce flot de réflexion et a se concentrer uniquement sur Akane qui la regardait pertinemment. Elle ne s'était pas attendu a autant de curiosité que la part de cette jeune fille qui semblait se préoccuper de rien, mais ce fut le cas. Une fois encore, une question effleura ces lèvres.

Comment?
Comment s'était-elle retrouvée dans cet énorme pensionnat magique dont les malédictions se succèdent sans relâche. Pourquoi ne recevait-elle jamais de lettres au Manistae? Pourquoi ne pouvait-elle pas remonter à la surface et fuir cet endroit si repoussant et fascinant à la fois? Pourquoi n'avait-elle pas rejoint la petite vie qu'elle avait laissée.
Ses parents.
Comment?
La réponse était plus simple, mais pas moins douloureuse. Bien qu'elle n'aurait pu répondre que par le moyen de transport qu'elle avait emprunter, tout devint complexe, chaque minutes devaient être dites. Chaque instant revu avec trop de précision. En moins d'une seconde, Hitori replongea dans le néant. Dans ces souvenirs aussi souffrants que beau. Ses parents. Elle ne les avait pas assez aimé alors qu'elle était près d'eux. Elle le savait à présent. Ils avaient été tout pour elle, veillant à son bonheur à chaque seconde. Néanmoins, il n'était plus rien. Rien d'autre qu'un souvenir brumeux.
Le regard de son père, le sourire de sa mère. Tout était à la fois clair et embrouillé, comme si son instinct la poussait à faire un trait sur ces détails aussi futiles que cruciaux, mais que son coeur ne survivrait pas à l'oubli. C'est ce même coeur qui poussa l'ange bleu à refermer les yeux et à répondre. Répondre d'une voix trahissant son chagrin, sans pour autant trembler comme elle en avait l'habitude.

«Je m'étais enfuis....et je devais rentrer chez moi.»

Elle devait. Oui. Tout son être lui criait encore qu'elle aurait dû s'y retrouver et que, encore aujourd'hui, c'était la place qui l'aurait rendu heureuse. Ici, les gens qu'elle aimait mourraient, disparaissaient. Disparaissait de sa vie comme ses parents avaient fait. Toutefois, quelque chose, la plus petite parcelle de son esprit, la poussait à ne pas partir. Comme si, encore, un espoir vivait en elle. Ce lieu redeviendrait beau comme il l'avait été auparavant. Avec tous ces gens comme elle. Pas comme le monde extérieur qui la considérait comme un monstre...
«Mais mes parents....m'ont... rejetés»

Comme si elle avait été un monstre, une créature descendu des enfers. Ils lui ont tournés le dos aussi rapidement qu'Hitori avait tourné le dos à ses agresseurs. Parce qu'elle avait changé.
«J'avais...sans doute trop changé pour qu'ils m'identifient...»
L'ombre d'un sourire se dessina sur les lèvres de l'ange. Un sourire qui avait le même effet qu'une grimace et que des larmes tant il était triste. Oui, ils n'avaient pu la reconnaître. Elle était maintenant un ange bleu, tout elle n'était plus pareil. Oui, elle s'était répété sans cesse qu'ils auraient tout de même du être capable de reconnaître leur fille. Leur propre fille. Mais ce ne fut pas le cas. Malgré ses larmes et sa détresse, ils restèrent de marbre devait ce qu'elle était devenue. Pire, la même lueur de dégoût illuminaient le regard. Du dégoût, et une atroce peur.
«Alors j'ai vu cet étrange affiche que personne n'arrivait à voir....et j'ai prit le bateau.»

Hitori se rappelait encore de son voyage d'allée. Elle savait déjà à ce moment qu'elle ne retournerait jamais à la surface. Sa vie en dépendait. Elle ne pouvait survivre en se cachant de tous. Elle se souvenait aussi de ces larmes qui devaient être les derniers. Son voeu de tout recommencer à zéro, de sourire et de revivre. Si elle devait rester la pour toujours, elle devait au moins être heureuse dans cet endroit. Tout cela avait si bien commencer. Les pensionnaires étaient si merveilleux, les lieux magnifiques et son pouvoir surprenant. Malheureusement, tout bon instant avait une fin...

Hitori secoua la tête pour s'efforcer de se concentrer sur Akane qui était toujours à côté d'elle. C'était pour elle qu'elle racontait tout ça. D'ailleurs, elle se rappela soudainement que elle aussi avait vécu des atrocité. Qu'elle non plus n'avait pas fini son histoire.
«Et toi? Comment?»
Articula-t-elle lassement sans pour autant caché que la curiosité s’emparait d'elle. Que cachait donc cette jeune fille encore? Ses yeux d'ébènes brillèrent étrangement et la jeune ange se prépara a écouter attentive avec des oreilles qui n'étaient nécessairement pas les siennes...

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akane/Aijou
Maîtresse Aqualière
Maîtresse Aqualière
avatar

Nombre de messages : 760
Date d'inscription : 29/03/2009

Identité du personnage
Amour: Jamais/ Impossible
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Entrainement marin [pv Hitori si elle veut, sinon libre x)]   Ven 7 Déc - 16:35

Cette fille lisait-elle dans ses pensées?

Alors qu'akane cherchait à se détacher de sa situation, elle revenait à la charge avec des faits encore plus proche d'elle. Elle la replongeait dans son tourbillon de pensés. Devant ses yeux, se n'était plus un film mental qui défilait, mais ses propres souvenirs.

Les souvenirs de sa dernière journée au camp, de sa fuite, de sa trahison. Tout de suite après, elle fut projeté plusieurs années en arrière, à la découverte de son pouvoir, la fois où elle avait blessé son amie, la honte, la colère, les autres qui la regardaient comme si elle était un monstre. Elle serra des dents, réussit avec difficulté à repousser tous ses souvenirs pour ce concentrer sur celle qui lui faisait face.

Elle devait reprendre le contrôle de ses émotions, c'était l'histoire de la jeune ange tout ça, pas la sienne!

Perdue dans ses pensée, elle n'entendit pas la fin du récit, seule la dernière question parvint à ses oreilles.

Comment?


Elle s'efforça à garder son calme, à ne penser qu'à sa fuite, pas au reste. se concentrer uniquement sur les faits et non sur les émotions. Elle inspira longuement, puis expira.

"Mes supérieurs ont décidés que je savais un peu trop d'informations compromettante. Ils devaient donc me supprimer, en temps normal ils m'auraient simplement tué, mais ils ont décidé de s'amuser un peu... Ils ont relâcher leur attention au mauvais moment, j'en ai profité pour me venger."


Elle s'accorda un sourire sadique

" Puis j'ai du m'enfuir, j'ai couru les 50 kilomètres qui me séparaient de l'océan, j'ai plongé, quelque chose m'a frappé... et je me suis réveillée au pied du pensionnat.


Elle réussit à conserver un ton léger, ces évènements, quoi qu'étrange n'avaient rien de traumatisant pour elle.

La jeune fille fixa Hitori, elle devait lui renvoyer la balle. Elle ne voulait pas que la conversation reste sur sa vie.

"En tout cas, on ne peut pas dire que tes ravisseur aient échoué à faire leur oeuvre d'Art. Je devrais être....flattée d'avoir participé à ta création."


_________________


*O* gamsahabnida Unnie!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitori/Ritsu
Maîtresse Aqualière
Maîtresse Aqualière
avatar

Nombre de messages : 1055
Age : 21
Date d'inscription : 15/06/2008

Identité du personnage
Amour: .../:)
Pouvoirs: Contrôle du vent/Vitesse autant physique que mentale et grande agilité

MessageSujet: Re: Entrainement marin [pv Hitori si elle veut, sinon libre x)]   Dim 13 Jan - 20:40

En entendant le début de la réponse d'Akane, un côté d'Hitori songea qu'elles n'étaient pas si différentes l'une de l'autre. Chacune avait vécu tant de difficulté qui, sur le coup, devaient leur avoir sembler insurmontable. Elles avaient toutes les deux frôler la mort alors que des gens qui avaient leur emprise sur elles avaient essayé de les éliminer. Les deux s'étaient enfuies avant le coup final. Pourtant, elles étaient en ce lieu maintenant, en vie et même un peu plus que ça. Comment cela s'était-il produit? Par quel miracle pouvait-elle encore exister malgré les songes de tous?
L'autre partie de l'hybride, plus sombre, s'attarda sur le fin de la phrase. Se venger? Une pointe de méfiance fit son apparition accompagner de cette Akane meurtrière et sadique qui torturait des gens sans scrupule. Un brin de méfiance qu'elle essaya avec force de neutraliser. Ses actes, peu importe ceux-ci avaient été motivés par tout ce qu'elle avait enduré. Ce ne pouvait être que de la légitime défense. Du moins elle l'espérait.

Le sourire sadique de la japonaise renforça pourtant ce sentiment de doute. Si bien que son corps céda et qu'elle se remit à cracher du sang au sol, le corps parcouru de spasmes. Elle ferma les yeux pour que son regard noir n'aperçoive pas le spectacle dégoûtant du liquide sombre sur l'herbe et elle entendit la suite sans vraiment porter attention à ce qui était dit. Cette fois elle la sentait, cette ombre qui prenait possession d'elle. Cette chose qui lui faisait soudainement douter de la part de bien en chaque être. C'était plutôt ça qui la rendait malade.

Elle se redressa une nouvelle fois, les paupières toujours closes et le visage torturé par cette sensation intolérable de l'ombre. La tempête faisait rage en elle, à un point tel qu'elle serait malgré elle les poings et frappa de son droit le sol. Le sang gicla sur ses vêtements et les alentours, la sortant de sa concentration pour résister au mal. Surprise, elle ouvrit ses yeux et très rapidement l'éclat devint encore plus sombre qu'auparavant au même instant au Akane prononça sa dernière phrase. Celle-ci eu l'effet d'une gifle en plein visage et elle ne put que se contenir davantage. Graduellement, le bouts de ses doigts et la pointes de ses cheveux prenaient le même noir de jais que ses prunelles et, lentement, la noirceur prenait de l’expansion. Toutefois, l'ange n'y songeait même pas, ne le constata aucunement. Elle était prisonnière inconsciemment dans le mal. Comme une brume noire qui se propagerait lentement, qui enroberait son esprit, son coeur, son âme. Elle ne crachait plus le sang noir, n'était plus anéantit par divers malaise, mais elle n'allait pas pour le mieux. Sa possession ne se limitait plus à ces paroles, elle allait bien au delà...

Piquée au vif par le léger rictus d'Akane ainsi que sa remarque désobligeante, elle ne prit pas la peine de réfléchir, pas le temps de se départir de cette force obscure ni même d'en remarquer les effets. Le flot de puissante découla alors en elle tel une vague, une immense vague sombre prête à ravager celle qui lui faisait face. Sans même savoir ce qu'elle voulait, ce qu'elle allait faire, elle se lança. Elle n'avait même pas besoin de bouger pour que les effets sur la japonaise soient dévastateurs. Elle prit une immense respiration et s'abandonna à son contrôle, à son pouvoir. Sa possession repoussa ses limites, son endurance. Son but: bloquer l'air. Empêcher Akane de respirer. La faire suffoquer. La tuer? Était-ce vraiment ce qu'elle voulait? Probablement pas. Néanmoins, c'était ce qu'elle faisait. En moins de temps qu'il faut pour le dire, elle parvint sans mal à retirer l'air des poumons de son adversaire et attendit. De son côté, ces propres poumons se remplissaient de ce gaz vital. Un transfert de souffle, jamais elle n'aurait pu faire ça en temps normal. Elle était tout sauf normal.

«Comment as-tu osé parler de ce corps ainsi?»

Murmura-t-elle d'une voix grave aux tonalités dangereusement effrayante. Cet avertissement ne pouvait provenir d'elle. Prononcé des mots si illogique par rapport à sa propre personne suffisait à démontrer qu'elle n'avait plus aucun contrôle. Elle attendit une seconde de plus afin de la voir agoniser sans vraiment savoir la gravité de son geste. En fait, intérieurement, elle était comme dans un rêve. Flou. Fou. Irréel. Pourtant extérieurement, elle s'exécutait avec un plaisir peu contenu. Son pouvoir faisait en sorte que sa victime était la seule chose perceptible au monde. Si bien qu'elle ne vit pas qu'à quelque mètre d'elle, le lac s'agitait. Prenant les mêmes teintes écarlates que les flaques de sang environnantes, une vague se détacha de la surface. Encore plus haute de la précédente, elle avançait à une vitesse ahurissante sur les deux adolescentes. Elle fut toutefois moins facilement aperçu par l'ange qui ne voyait rien, baignait dans la perception de l'air dans ces propres poumons et du manque dans les siens. L'immense mur d'eau engloutit les deux pensionnaires et, détruisant le phénomène gravitationnelle par la même occasion, elle ramena vers l'étendu d'eau et les envoyant aux profondeurs du lac de sang. L'action ne dura pas plus d'une seconde.

Son odeur, sa couleur, sa sensation sur la peau; le sang fit basculer Hitori dans la réalité. Juste à temps pour remarquer qu'elle allait finir noyée si elle n’atteignait pas la surface suffisamment rapidement. Cependant, la texture et l'opacité du sang ne lui permettait ni de savoir par où se trouvait le terre, ni de nager assez efficacement pour l'atteindre avant de mourir. Elle ignorait aussi où était Akane et le simple fait de songer à l'ancienne enfant-soldat lui rappela ce qu'elle venait de faire il y a tout juste un instant. Elle avait clairement menacé de la tuer sans le moindre scrupule. Que c'était-il donc passé? Était-ce sa punition pour avoir fait pareille atrocité?
À ce moment, elle sentit une énorme pression au niveau de son ventre. Une douleur fulgurante et elle dut se cambrer pour ne pas s'évanouir en plein centre de ce lac. Elle cru qu'elle allait vomir une fois de plus, mais sursauta quand elle sentit soudainement de l'air quitter sa bouche tranquillement. Le malaise la quitter en même temps qu'une bulle. Une bulle. Venant de son corps, elle s'éloignait déjà. Grosse comme un ballon de basket et rempli d'une substance noire. Cette même substance qui lui faisait sans doute cet effet maléfique. Malgré le sang, elle la voyait sans mal, elle se sentait même de mieux en mieux plus les centimètres qui les distançaient. Elle la fixa jusqu'à la perdre complètement de vue et alors qu'elle constata le temps qu'elle avait passée dans ces profondeurs écarlate, elle sentit étrangement l'air circuler dans ces poumons...

[Fin de merde, mais je suis paresseuse xD Bonne Chance~]


_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akane/Aijou
Maîtresse Aqualière
Maîtresse Aqualière
avatar

Nombre de messages : 760
Date d'inscription : 29/03/2009

Identité du personnage
Amour: Jamais/ Impossible
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Entrainement marin [pv Hitori si elle veut, sinon libre x)]   Mer 16 Jan - 19:26

Elle changeait.

Un changement qui s'était amorcé lorsque la vague les avait jetées par terre. L'ombre noire qui avait naquis dans ses yeux s'était étendue, au plus profond de son être. Tout devenait noir, la pointe de ses cheveux, sa voix, même sa peau.

Un changement qu'Akane avait accélérer à cause de ses propos, de son ton impertinent.

Un changement qui allait peut-être causer sa perte.

L'oxygène refusait d'entrer en elle, quel que soit les efforts qu'elle mettait à respirer. Elle serra des poings, se mordit la lèvre jusqu'à ce que le gout du fer lui monte à la bouche. Surtout, ne pas paniquer, ne pas user le peu d'air qu'elle avait encore plus vite. Elle était aller trop loin et en payait maintenant le prix. Cette chose qui avait pris le contrôle d'Hitori était bien plus puissante, maléfique que prévu. Elle devait à tout prix...

Le ciel lui tomba sur la tête.

C'est ce qu'elle ressentit, une masse de liquide poisseux déferla sur elle à une vitesse ahurissante. Il ne lui fallut qu'une fraction de seconde pour comprendre qu'une seconde vague venait de les atteindre de plein fouet, et celle là n'était pas de puissance réduite du tout.

Son corps lui donna la sensation d'être aussi légère qu'une plume. La gravité était redevenu normale....Malheureusement? La vague gigantesque les souleva sans peine, les entraîna vers le lac qui les engloutit.

Le haut, le bas, la droite, la gauche. Des notions si futile quand on est dans l'eau, si faciles à confondre. Un silence de mort qui plane sur cet univers aquatique. Puis, une lumière qui peine à filtrer au travers l'épaisseur de sang. Une faible lueur qui guide Akane vers la surface.

Le choc, la surprise et l'effort lui ont voler une bonne partie de ses réserve d'oxygène, ses poumons et son organisme commencent à souffrir du trop plein de monoxyde de carbone. Sa tête crève la surface, elle expire puissamment, inspire.

L'air usé quitte finalement ses poumons pour laisser place à... rien du tout. Une seule solution possible, retrouver la jeune ange et faire en sorte qu'elle relâche son sort, d'une manière ou d'une autre.

Elle replonge sous la surface, consciente qu'elle devra faire vite, elle ne pourra rester consciente plus de deux minutes... et une fois inconsciente dans le lac, sa mort ne sera qu'une question de secondes.

Plus la jeune fille s'enfonce, plus le lac deviens sombre, insondable. Elle n'entrevois que du liquide noir de jais, au fond... noir de jais? Jamais le sang ne devient ainsi, même en quantité industrielle... du noir... ou de l'ombre! À peine le liens s'est-il établit dans son esprit que la masse noire fonce dans sa direction. Ses réflexes de combattante lui permettent de réagir à temps, ses hanches pivotent à l'extrême alors qu'elle tend tout son corps pour éviter cette chose qui a fait tant de mal à son........ancienne victime.

Le sang est plus lourd que l'Eau.

Ses mouvements sont atrocement lents, un contact se fait sur sa main, un intrus tente d'entrer en elle... Ses prodigieux réflexes la sauvent encore une fois, un rayon d'énergie bleutée part de sa main, le contact se rompt, replis. La masse s'infiltre en son hôte, se fond dans son énergie et la modifie, modifie son rythme, modifie l'hôte en profondeur.

La bulle noire suit le rayon parti de sa main, l'avale, s'éloigne de la jeune combattante, le temps d'une seconde, puis revient rapidement, encore plus grosse. Une lueur de panique se pointe dans le regard de son ennemi.

Presque à bout, elle ne pourra rester consciente bien longtemps, combattre demande énormément d'oxygène, seule chose qu'elle ne possède pas... Elle ne voit déjà plus très bien, l'eau semble être plus compacte, elle à même du mal à distinguer la chose contre laquelle elle se défend si pitoyablement, cette dernière semble devenir plus trouble, comme si l'agrandissement ne lui avait pas fait de bien.

Une idée germe dans son esprit, folle, suicidaire, désespérée. c'est cependant exactement la situation présente, désespérée. Elle se met à nager le plus rapidement possible, observe les alentour là où elle a vue la bulle pour la première fois, nager encore plus loin, plus vite. Puis, elle la trouve enfin.

Dos à elle, elle semble peu pressé de se rendre à la surface, mais ses faibles mouvements prouvent que la jeune ange est consciente bien qu'elle semble peu pressée de retourné à la surface. La jeunes filles au cheveux noirs s'approche encore... la frôle, pour tenter de communiquer. Si la substance noire n'est plus en elle, elle devrait donc être redevenue normale.

L'intrus ne l'entend cependant pas de cette oreille. La distance les séparant décroit à vive allure, dans quelque dixièmes de secondes, elle foncera sur une des deux filles pour reprendre possession d'un corps, peut importe lequel.

Akane lâche tout.

De ses deux mains, elle envoie des rayons d'énergie brillants de puissance. Elle y met la moindre parcelle de la force qui lui reste, de l'oxygène qui continue de circuler dans son corps. La lumière des rayons se reflète dans son regard emplit d'une détermination sans faille.

La masse dévore l'énergie, encore et encore, insatiable.

Sauf que tout estomac a ses limites.

L'énergie intègre l'ombre, s'y mélange, fusionne. Deux entités contraire qui n'en forment maintenant qu'une, partageant une mince trace de leur ancien hôte, équilibre. Puis, le trop plein se produit.

Explosion

Cet étrange mélange dominer par l'énergie d'Akane explose en milliers de fragments, tous semblables, tous différents. L'un d'eux atteint la jeune fille à l'endroit du coeur, tandis qu'un autre percute la jeune ange.

Mais c'est à peine si elle s'en rend compte, son corps s'alourdi en moins de deux. L'air pur complètement absent, elle sombre dans l'inconscience. Laissant son salut reposer entre les mains de cette jeune fille au coeur si pur, à cet ange.

Une idée folle, suicidaire, désespérée.

Comment une victime pourrait-elle sauver son bourreau?

[C'est assez long à ton gout? Cool]

_________________


*O* gamsahabnida Unnie!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitori/Ritsu
Maîtresse Aqualière
Maîtresse Aqualière
avatar

Nombre de messages : 1055
Age : 21
Date d'inscription : 15/06/2008

Identité du personnage
Amour: .../:)
Pouvoirs: Contrôle du vent/Vitesse autant physique que mentale et grande agilité

MessageSujet: Re: Entrainement marin [pv Hitori si elle veut, sinon libre x)]   Mer 16 Jan - 21:37

Que se passait-il donc? Comment pouvait-elle parvenir à respirer dans les profondeurs de ce lac écarlate?
L'ange essaya de trouver une solution logique, mais y en avait-il au moins une? Probablement pas. Son imagination ne pouvait lui jouer des tours à ce point. Son imagination non alors que son don...
Qu'avait-elle fait avant d'être engloutie par le vague?

La réponse parvint à elle sans grande difficulté, comme un rêve bien ancré dans la mémoire qui resurgit au moment du réveil. Celle-ci la figea et elle essaya tant bien que mal à réfléchir à toute vitesse sans cesser de gigoter dans cette marre rouge. Ce souffle, était-ce celui d'Akane? Avait-elle une pouvoir aussi incroyable enfuit en elle? Si destructeur qu'elle pouvait respirer avec d'autres poumons? D'ailleurs si Akane respirait, elle devait se trouver...

Le souffle lui manquait à nouveau et elle frôla de s'étouffer avec le liquide visqueux, mais referma la bouche au dernier instant. Oui, c'était bien Akane. Hitori percevait à présent la différence entre son souffle et le sien. Donc, elle avait effectivement retrouvé l'air un bref instant, mais pourquoi était-elle retournée vers le fond? Qu'y avait-il à faire? À atteindre?

Elle. Évidemment.

Peu importe les raisons, Akane revenait vers elle. Voudrait-elle se venger de cette situation dont elle n'a malheureusement aucun contrôle volontaire? Aucun choix possible, elle devrait changer la situation. Se concentrer le plus possible de cette force en elle. Régler ce problème et se rendre à la surface ensuite pour être certaine que c'est concluant. Comment? Elle n'avait plus beaucoup de temps avant que son propre corps ne réagissent plus, ne tolérant pareil handicap. Quelques minutes à peine et même moins puisqu'elle se devait se rétablir la situation avant qu'Akane ne se meurs dans ce lac. Qu'elle meure ou qu'elle la trouve.

Hitori ferma les yeux et essaya de percevoir le lien qui l'unissait à la japonaise. Ralentissant ses mouvements afin qu'ils se contentent de la maintenant en place, elle cherchait la brèche ou alors le fil conducteur. Cette chose qu'elle devrait éliminer. Cette chose qui reliait leurs poumons et leurs souffles. Leurs vies. Elle ne percevait plus rien hormis ce manque d'air qui deviendrait bientôt insoutenable.

Soudain, un léger changement se manifesta en elle. L'ange bleue saisit. Une infime partie de son pouvoir qu'elle avait d'abord ignorer lui parvint avec une simplicité semblant presque enfantine. Elle ressentait clairement cette capacité nouvellement découverte. Elle en resta bouche-bée une seconde tant ses propres capacités l'étonnaient, mais se secoua et tâcha de retirer cette liaison mortelle. Sa main gauche se tendit instinctivement, sa bouche remua faiblement, puis, elle s'immobilisa complètement. Concentrer sur son objectif, elle ne pouvait rien faire d'autre. Elle tendit son esprit vers le sortilège, mais fut repousser. C'était plus difficile que cela lui avait parut, mais elle y parviendrait. Elle remua les doigts en essayant d'atteindre intérieurement ce noeud, ce mécanisme. Puissant dans cet espoir qui l'agitait dans les moments difficiles. Frôla la force. S'élança. La toucha. Puis, finalement, compris le sens. Déjoua le don en le caressant, jouant avec les forces et les faiblesses de sa propre puissance. S'attardant sur des détails d'équilibre.

Elle réussit à redonner à Akane ce qui lui appartenait.
Juste à temps.

Une sourire aurait naquit sur ses lèvres rosés si elle n'avait pas été frappée. Percutée par une énergie incroyablement dévastatrice. Sombre. La noirceur était revenue à la charge. Elle aurait dû s'y préparer. L'attendre. Seulement, les sons sont imperceptibles dans l'eau, tout autant que dans le sang. De plus, elle avait préféré sauvé la vie de cet ancienne enfant-soldat. En basculant, Hitori cru apercevoir Akane, mais les fractions de seconde ne sont pas fiables. Elle perdit ses points de repères et sa conscience. Elle ne songeait même plus à respirer. Elle était sur le point de se laissa aspirer.

Elle se reprit au dernier moment.
S'accrochant à quelque chose. Remuant le liquide écarlate de ses frêles membres. Gigotant pour reprendre le contrôle. Pour contrôler les remous.
Tendit le bras pour saisir un objet. N'importe quoi.
Une douleur atteint se bras. Une autre sa tête.
Elle s'agrippa finalement à quelque chose. A quelqu'un.
Reçu une autre décharge douloureuse.
Si insoutenable qu'elle se laissa finalement tomber.

Une énergie surgit alors du contact fragile entre les deux filles, les propulsant chacune à des mètres de distances. Pourtant, elles restaient ensemble. Reliée. Dans leurs âmes qui s'étaient entrechoquées en se teintant de noires.

Le film démarra.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akane/Aijou
Maîtresse Aqualière
Maîtresse Aqualière
avatar

Nombre de messages : 760
Date d'inscription : 29/03/2009

Identité du personnage
Amour: Jamais/ Impossible
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Entrainement marin [pv Hitori si elle veut, sinon libre x)]   Mer 16 Jan - 21:57

Elle flottait dans le vide.

La sensation de l'inconscience l’enveloppait peu à peu, la privait de ses sens déjà atrophier par le liquide.

contact, une main qui saisit son T-shirt, qui la ramène vers la conscience.

Le temps d'un soupir, elle trouve la force d'ouvrir les yeux.

La main, qu'elle sait être celle d'Hitori, frôle son bras, puis tombe dans cet univers écarlate.

Éclair de douleur, juste le temps du frôlement. Une douleur qui n'est pas la sienne, un douleur transmise par un lien nouveau.

Une énergie intense, elle se sent propulsée, loin de la seule personne qui aurait pu la sauver. Elle n'a même plus la force de paniquer, de désespérer. Elle ferme les yeux, tente une dernière inspiration.

Savoure l'air qui entre enfin dans ses poumons alors que sa tête crève la surface du lac. Surprise, ravie, elle ouvre les yeux...

Sans voir aqualand, sans voir quoi que ce soit qui lui soit familier.

Le film démarre.

_________________


*O* gamsahabnida Unnie!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitori/Ritsu
Maîtresse Aqualière
Maîtresse Aqualière
avatar

Nombre de messages : 1055
Age : 21
Date d'inscription : 15/06/2008

Identité du personnage
Amour: .../:)
Pouvoirs: Contrôle du vent/Vitesse autant physique que mentale et grande agilité

MessageSujet: Re: Entrainement marin [pv Hitori si elle veut, sinon libre x)]   Dim 20 Jan - 15:21

L'air pénétra finalement dans ses poumons alors qu'elle atteignit la surface. Hitori sentit ensuite le sol sans vraiment réagir, prisonnière d'une inconscience qui aurait dû lui être fatale si elle avait été encore au fond du lac. Finalement, elles étaient peut-être sauvé? Toutefois, cette insupportable douleur ne la quittait pas.
Pire, elle était accompagnée d'un tourbillon de sensation et d'émotion particulièrement incohérentes. Un éventail de perceptions qui lui était inconnues. Qui lui faisait peur.

Elle ouvrit les yeux et bascula dans le film.

Images, sons, mouvements, émotions. Tout était si étrange pour elle.

Chaque être humain est unique... chaque vie est différente....chaque évènement est mémorable.

Ce qu'elle ressentait à ce moment la marquerait sans doute pour le reste de sa vie.
Le film qu'elle vivait ne pourrait plus jamais la quitter...


//FLASHBACK//

«Aller, un épaulé-jeté! Voilà, prend ton temps! Parfait!»
La lourde altère de plus de 100 kilos tombe au sol dans un bruit sourd.

Le poids des regards, la curiosité qu’elle voit dans leurs yeux, et le rejet. L’intérêt qu’on porterait à une bête de foire, pas à une enfant… La fierté de ses parents qui lui permet de continuer. Ils sont si fiers d’elle…

Une bête dispute à l’école, une chute mal contrôlée, elle saisit la première chose qui lui passe sous la main. Le bras de l’autre enfant.

Un cri.

Monstre!

La solitude, la haine, le rejet.

Ses parents de plus en plus fatigués

Dans la voiture, en route pour des vacances…



Une torche qui s’approche, brulure intense.
Un second cri, le sien.

Tuer pour ne pas être tuée
Faire souffrir pour ne pas souffrir
Obéir pour ne pas être tuée
Obéir pour ne pas souffrir



Couteau qui entame la chair
Balle qui transperce un crâne
Ses mains pleines de sang
La mort omniprésente


Torture, meurtre, sang, souffrance, trahison
murmure

« Cette fille est pure, innocente, fais-la hurler, pleurer, supplier… Détruis-là»

//FLASHBACK//

L'incompréhension laissa la place à la surprise. Puis, il ne resta que le choc d'avoir saisit le sens de ces évènements. Tout était passé si vite, mais si lentement. Tout était si étourdissant, mais précis. Sensation net et flou. Évènements clairs et sombres. Trop sombres...

C'était trop dur, trop souffrant. L'ange voulu crier, mais elle ne pouvait pas. Restant dans un corps inconnu, vivant des brides de souvenirs comme si cela avait été elle. Elle souffrait autant que cette fille; respirait pas ses poumons et perdait de son sang.

En essayant de fuir cette malédiction, elle tomba encore plus bas.

Le temps retrouva son rythme, mais les secondes qui s'écoulaient n'étaient pas au pensionnat.
Elle restait dans le film.

Jamais on ne voit un film de cette façon. Jamais le personnage que l'on incarne n'est cette personne qui est si proche et si loin de notre âme.
Akane.



_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akane/Aijou
Maîtresse Aqualière
Maîtresse Aqualière
avatar

Nombre de messages : 760
Date d'inscription : 29/03/2009

Identité du personnage
Amour: Jamais/ Impossible
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Entrainement marin [pv Hitori si elle veut, sinon libre x)]   Dim 20 Jan - 16:59

La douleur,

elle croyait la connaitre, elle croyait l'avoir côtoyer assez longtemps pour en connaitre toutes les facettes. Il n'en était rien.

De nouvelles sensations, des émotions qui lui sont inconnues, qui ne lui appartiennent pas, qui lui semblent si proches... Terrorisantes

Akane refuse d'avoir peur, ses yeux s'ouvrent, le film l'enveloppe, l'absorbe.

Deux chemins semblable n'existent pas, chaque destin est unique en lui même.
Chaque expérience nous marque, à jamais
Certaine plus que d'autres.

//FLASHBACK//

«Ne t’inquiète pas, nous prendrons soin de toi. Tu brilleras comme le plus beau des joyaux...»
Une lame joue entre les doigts d'un homme qui la dévisage avec un léger sourire d'excitation.

Attachée dans un pièce sombre, soudoyée par ce désir qu'on ces hommes de la posséder, de la contrôler. Elle est prise au piège. Elle ne peut pas s'enfuir. Prisonnière de cet envie, de cet intérêt, de son pouvoir. Ils la veulent, près, très près, trop près.

Elle n'était encore qu'un enfant, mais pour eux elle était bien plus. Un diamant, un joyau égaré, une future oeuvre d'art. Il n'allait pas y aller en douceur.

Un cri.

Première goutte de sang.

La solitude, la peur, la douleur.

Ses hommes qui ne s'arrêteront jamais.

Dans cette salle sombre où elle a élue domicile, il n'y avait que son sang et une vieille balle.

C'était à en devenir fou.


Couteaux, cordes, menottes.
Feu, acide, eau.
Tous les moyens étaient bon pour la sculpter.

Un autre cri...

et des milliers de gouttes de sang qui peignent le sol.

Alors que le joyau se sculpte.
Parmi le cri, la torture, le sang.
Alors qu'elle ne peut rien faire.
À part avoir peur, crier et pleurer.

Espérer qu'elle ne mourra pas.

Prête à se battre pour vivre.
Enduré le mal, aussi atroce puisse-t-il être.
Tolérer leurs corps contre elle, en elle.
Alors que n'importe qui aurait préféré mourir.
Mais la mort n'était pas son destin.
Elle le savait au plus profond de son âme.

Long voyage. Lieu différent, traitement semblable.

Torture, douleur, sang, souffrance, espoir...

«Je te fais cadeau de mon sceau, gravant ainsi ma présence dans ton corps et ton âme. À jamais.»
//FLASHBACK//

Le temps est si futile, il passe à un rythme que l'on croit changeant, alors qu'il est d'une régularité effarante, normalement.
Pas cette fois, le temps semblait superflu. Les évènements se succédaient à la fois lentement et rapidement. À la fois confondant de réalisme et si loin d'elle. Elle perdait ses repère, n'arrivait plus à penser.

À qui était ce sang? Cette douleur? Était-ce son passé? Pourquoi ressentir une telle souffrance, le dégout, et même l'espoir qu'elle ressentait si ces souvenirs n'étaient pas les siens?
Elle pousse un cri, en parfait écho avec celui qui retentit à plusieurs mètre de là, de l'autre coté du lac, juste à coté de son âme. Elle se débat pour sortir de cette souffrance qui n'est pas la sienne.

Comme du sable mouvant, le film ne fait que l'aspirer plus vite. Il fusionne avec la réalité.
Le temps est si relatif, il se remet à passer lentement, paresseusement, une seconde à la fois.
Elle est prisonnière du temps, elle est prisonnière du film, elle est prisonnière de son destin.

Un film n'est jamais ainsi, Un personnage a la fois notre contraire et pourtant au destin qui croise le notre.
Hitori

_________________


*O* gamsahabnida Unnie!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitori/Ritsu
Maîtresse Aqualière
Maîtresse Aqualière
avatar

Nombre de messages : 1055
Age : 21
Date d'inscription : 15/06/2008

Identité du personnage
Amour: .../:)
Pouvoirs: Contrôle du vent/Vitesse autant physique que mentale et grande agilité

MessageSujet: Re: Entrainement marin [pv Hitori si elle veut, sinon libre x)]   Lun 21 Jan - 22:18

Le temps s'était rétabli à une période que Hitori mit quelques secondes à cerner. Celles-ci lui donnèrent tout juste le temps de pénétrer dans la situation. De réfléchir et de comprendre le minimum avant que le flot de sentiments incontrôlables s'emparent d'elle et la dirige. Avant qu'elle soit entièrement enveloppée par la vie de la japonaise. Était-ce vraiment elle au juste? Les fractions de secondes précédentes lui avaient suffit pour qu'elle saisissent véritablement Akane. Pourtant, ce qu'elle ressentaient était à des lieux des souvenirs précédents.
Ce souvenir était différent.

//FLASHBACK//
«Regarde bien, elle souffre en ce moment à cause de ta faiblesse, car elle était avec toi, à cause de toi.»
Le couteau entame la chair
pour la millième fois.
Le châtiment de mille coupures.

Elle n’a même plus la force de crier
Plus la force de pleurer
Plus la force de désespérer.

Moi, je l’ai encore.
Mon poing frappe la vitre.
Pour la millième fois.

La vitre incassable refuse de céder pour la millième fois. Peut importe la force que j’y mets, elle ne flanche pas. Ce sont mes poings qui se sont brisés. Une flaque de sang s’étire sur le sol depuis longtemps. Pas question que j’abandonne, pas question que je la laisse mourir!

Les larmes coulent sans arrêts
La détermination refuse de couler avec elles.
L’espoir, que je croyais disparu, me pousse à continuer.

Inspiration profondes.
Force concentrée en un point
Un rayons d’énergie pur ravageur.

La vitre explose.

Je cours la détacher de l’appareil complexe qui la maintient immobile. Des gestes doux qui ne me ressemblent pas, je la libère puis l’aide à se tenir, prête à m’enfuir. Parce qu’elle m’a redonné espoir, l’espoir que je peux encore m’en sortir. Sortir de ce camp et vivre une vie normale, repartir à zéro. J’ai compris que l’amitié et la confiance procurent une force infinie, que rien d’autre ne peut vaincre.
Une balle se loge dans ma jambe.

Une seconde dans mon bras qui la soutient.
Nous tombons toutes les deux par terre.

Noir.

J’ouvre les yeux sur la place publique.
Attachée sur une chaise d’acier conçue spécialement pour moi.
Le visage face à la scène.

Ils n’ont même pas prit la peine de l’attacher
Pourquoi entraver quelque chose qui ne peut même pas esquisser le moindre mouvement?
Même avec une hache au dessus de sa tête.

«Voyez où mène l’amitié. Voici le fruit de tout les efforts que vous mettrez au nom de l’espoir.»

Un sifflement
Un bruit écœurant
Une fontaine de sang
Des larmes qui coulent à torrent.

L’amitié n’apporte que douleur
L’espoir n’est qu’une chimère

//FLASHBACK//

Les larmes de Hitori et celles de cette Akane coulèrent à l'unisson. Même un poignard en plein coeur ne pouvait procurer pareille sensation. Voir un drame ou même en lire un n'était comparable à le vivre. Le vivre comme ça, comme si on était tombé trop profondément dans le pire de nos cauchemars. Jamais la jeune ange n'avait ressentit pareil douleur. Oui, la sienne était comparable, mais cela ne pouvait pas rendre celle d'Akane banale, au contraire. Percevoir à quelle point son mal était grand, semblable au sien, avait quelque chose de profondément troublant. On ne peut imaginer comment une personne souffre, à moins de devenir cette personne.

Cet espoir qui pousse à agir, cette douleur qui nous empêche de vivre, cette tristesse qui nous détruit de l'intérieur. Elle connaissait tout cela. Elle avait vécu moments semblables et avait ressentit sentiment qui avec le recule avait aussi quelque chose de similaires. Cependant, rien n'était pareil. Ces vies n'étaient pas les mêmes, ces âmes non plus. Jamais Hitori n'avait du tolère le suplice de voir quelqu'un d'autre souffrir à sa place. Jamais elle n'avait été utiliser de la sorte. Elle, c'était seulement son propre coprs qui avait souffert. Son corps ainsi que son esprit. Ses souvenirs voulurent se mêler à ceux d'Akane, ces propres moments de noirceurs et de souffrances. Toutefois, il ne lui était plus destiné. Elle était quelqu'un d'autre pour l'instant. Et pour combien de temps encore?

Hitori voulu sortir de là, crier et s'écrouler au sol. Dormir et peut-être ne pas se réveiller. Le film reprit toutefois un rythme alarmant et elle fut encore anéanti par la mémoire de Akane. Des évènements pas tous dans un ordres direct, pas tous dans le même style. Des évènements qui lui revenaient pourtant si clairement, qu'elle pouvait classifier sans mal. Peut-être parce qu'elle était elle en ce moment.
Peut-être parce que son âme et celle d'Akane ne faisaient qu'un unique rassemblement de noirceur...

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akane/Aijou
Maîtresse Aqualière
Maîtresse Aqualière
avatar

Nombre de messages : 760
Date d'inscription : 29/03/2009

Identité du personnage
Amour: Jamais/ Impossible
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Entrainement marin [pv Hitori si elle veut, sinon libre x)]   Ven 25 Jan - 0:07

Tic, Tac.

Une seconde, c'est à la fois court et long. Insignifiant et vital.
Les secondes s’égrainent lentement, laissant le temps à Akane de saisir les nouveaux sentiments qui l'envahissaient.

Doute
Peur
Panique
Espoir
Douleur.

Des sentiments à la fois pèle-mêle et ordonnés, ils semblaient fusionnés ensemble, pourtant, la jeune combattante arrivait à les identifier, sans pouvoir leur résisté. Un nouveau souvenir faisait son apparition.

D'une intensité sans précédent.

//FLASHBACK//
Je dormais.
Pour une des rares fois où je tombais de sommeil, ils me réveillèrent.
Mais ils avaient attendu. Installé l'équipement. Planifier le tout dans les moindres détails.
Ils avaient allumé une torche pour voir davantage, avaient solidifié la porte puisqu'ils savaient la force que je pouvais employés lorsque j'étais dans ces situations, avaient cloués une chaise une sol, avaient vérifié les derniers éléments.
Puis ils m'ont réveillé.
En douceur. C'était d'ailleurs la seule chose qu'ils font doucement.
Ils aiment me voir ouvrir les yeux avec faiblesse.
Ils aiment voir la panique s'installer au fur et à mesure dans mes prunelles.
Ils aiment me voir essayé de fuir.
Ils aiment voir à quel point je crois encore avoir une chance.
Tout cela se passa comme à l'habitude.


Dès que mes paupières s'ouvrent, je vois leur sourire malveillant.
Alarmée, je jette un coup d'œil à la pièce.
Elle est éclairée et cette chaise....ces couteaux....ces menottes....
De alarmée à affolée, je me lève précipitamment et recule, d'un pas, mais le mur est déjà contre mon dos.
La pièce se referme sur moi alors qu'ils approchent.
Chacun essaie de me saisir bras et jambes, mais je ne me laisse pas faire.
Je veux sortir d'ici.
Toutefois, un éclat particulier me pousse à m'immobiliser: une arme tranchante et brillante. Un couteau.
Un couteau qui se presse sur ma gorge. Je ressens une douleur aiguë et un filet de sang coule accompagnée d'une larme de détresse.

Un petit cri aigu s’échappe de ma gorge et je ferme les yeux pour me contenir. Néanmoins, je tremble et mon cœur se serre. Ce petit instant de faiblesse de ma part permet à l'un d'eux de me donner un fort coup de pied au tibia. Un léger craquement se fait entendre suivit par un faible cri. Mon souffle se coupe et je manque de tomber au sol. Je cède sous la douleur et ils réussissent à me placer sur la chaise. C'est seulement quand je sens les menottes se refermer et emprisonner mes bras et mes jambes que tout mon être est secouer par une panique sans nom.

Mon regard parcourt la pièce trop rapidement pour que je puisse réellement réfléchir.
Réfléchir à un moyen d'éviter cela. Réfléchir à un moyen de fuir.
Ma tête me fait mal à force de chercher une faille, une solution.
Mon cœur martèle ma poitrine et là je vois.
Longue d'un mètre, large d'une vingtaine de centimètre, parcouru d'aiguilles, de lames, de clous, cette chose était plus qu’abominable.

Un des malfaiteurs se tourne alors la tête vers moi et annonce avec un sourire sadique:
«C'est un cilice...du moins, une variante.»

Il s'approche alors de moi alors que les autres hommes quittent la pièce. Celui restant s'approche de mon oreille et murmure:
«Ne t’inquiète pas ça ne te tuera pas. Je ne te dirais toutefois pas toutes ses utilités pour que tu les découvres une après l'autre. Tu t'y habitueras même au bout des premiers mois.»

Il termine sa phrase avec une pointe de joie qui me fait frissonner. Ma peur double et je me tends lorsque je sens sa langue contre ma joue. Quand il retourne vers le cilice, j'essaie tant bien que mal de me libérer. La chaise refuse toutefois de quitter le sol et plus je bouge et plus mes poignets et mes chevilles deviennent douloureuses. L'arme entre de nouveau dans mon champ de vision et de double d'effort. Le sang finit par s'écouler entre les menottes, mais je ne cesse de me débattre.

Je pousse un cri alors que l'homme revient vers moi. Saisit mon visage à deux mains en pressant le couteau contre ma joue.
Je vois dans ses yeux qu'il n'hésiterait pas à faire durer la torture pour mon impertinence.
Une larme coule sur ma joue et je ferme à nouveau les yeux pour ne pas qu'il voit comme je suis terrifiée. Comme je veux fuir.

Comme je veux fuir alors qu'il jette l'arme et m'embrasse sauvagement.
Alors qu'il s'empresse de retirer mes vêtements sans que je puisse résister.
Qu'il saisit le cilice avec une délicatesse infini sous mon regard terrifiée.
Le presse d'abord lentement sur mon abdomen alors que mes larmes sont aussi nombreuses que le sang sur mes poignets.
Fait le tour de la chaise afin d'être dos à moi et de pouvoir saisir les deux extrémités du cilice.
Tire.

Un cri résonne dans la pièce. Un cri de panique, de peur, de douleur. Un cri étouffé par des sanglots mais qui redouble ensuite de puissance. Un cri terrible.
Un cri. Le mien.

//FLASHBACK//

Des larmes, encore.
Était-ce vraiment les siennes? À qui appartenaient-elles exactement? Peut-être un peu à ces deux filles qui avaient tant souffert. De façon opposées et similaires à la fois.

Elle le sent.
Elle sent le cicille qui entame sa chair, laboure sa peau à la moindre respiration.
Elle sent le contact du métal, de la chair.
Le dégoût, la souffrance, la peur...

Et la douleur, une douleur nouvelle.
La douleur de la compréhension.

Elle n'avait jamais compris, jamais chercher à comprendre ce que ressentait ses victimes quand elle les torturaient. Elle pensait bien connaitre la torture elle-même et n'avais jamais voulut en savoir plus sur ses victimes. Consciente que c'était inutile et que ça l’affaiblissait, la rendait incapable de les considéré comme de simples proies.

Ils étaient faibles
Elle ne voulait pas être faible.

Elle découvrait la force de ceux qui souffrent perpétuellement. La force incroyable que demande l'espoir et l'endurance de tant de souffrance physique et mentales. Était-il possible...

Que cette fille soit plus forte qu'elle?

Elle veut hurler, s'échapper de cet univers de souffrance, mourir? Elle n'arrive plus à le désirer, plus maintenant. Les souvenirs la submerge de nouveau. Images, sons et sensation prennent possession de son corps. Une multitude de souvenirs extrêmement variés qu'elle saisit pourtant sans problème. La différence entre deux personnes n'a jamais été aussi mince, aussi perméable.

Dans le noir, toutes les couleurs s'accordent.

_________________


*O* gamsahabnida Unnie!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitori/Ritsu
Maîtresse Aqualière
Maîtresse Aqualière
avatar

Nombre de messages : 1055
Age : 21
Date d'inscription : 15/06/2008

Identité du personnage
Amour: .../:)
Pouvoirs: Contrôle du vent/Vitesse autant physique que mentale et grande agilité

MessageSujet: Re: Entrainement marin [pv Hitori si elle veut, sinon libre x)]   Jeu 31 Jan - 20:38

Secondes. Minutes. Heures.
Semaine. Mois. Années.
L'horloge n'en est plus une.
Elle ne donne plus de temps

Plus rien ne se suit. Plus rien ne concorde. Pourtant, Hitori comprend, apprend.
Elle apprend qui est finalement cette fille. Ce qu'elle était et comment elle est devenue ce qu'elle est aujourd'hui. C'était malgré elle; jamais elle n'aurait demandé ouvertement à plongé dans l'intimité d'une personne. Ces souvenirs qui l'envahissent sont trop forts, trop criant de sentiments intolérable. Un par dessus tout brûlait son âme et son coeur. Un qui commençait à devenir de plus en plus claire dans la tête d'Akane.

L'indifférence.

L'indifférence face à ses gens qui souffrent, qui crient, qui hurlent, qui pleurent. Ceux qui prit pour tenir bon. Ceux qui demande pourquoi ils sont dans cet état. Ceux qui meurent et qui ne le sauront jamais.

Comment cette fille pouvait-elle ne rien ressentir? Et comment elle-même pouvait-elle éprouver de la compassion face à ce manque d'émotion? À cause du passé? De la peur? De la douleur? De tout ce qu'elles avaient partagés. Toutefois, elles n'étaient pas devenues les mêmes personnes. Malgré les similitudes, les chemins n'étaient pas identiques.
L'une bourreau, l'autre victime.
Trop différentes et si semblables.
Ces deux âmes ne devraient pas se côtoyer de si près.
Pour quelles raisons l'ange pouvait-elle tolérer et même toujours apprécier le démon?

Son nom.

Akane n'avait pas toujours été son nom. Elle le savait à présent. À travers les images, les séquences des temps simples et joyeux. Ce nom réapparaissait toujours. On l'appelait, la félicitait, la hélait, la nommait. Ce nom s'accrocha à l'esprit d'Hitori avec force.

Souvenir du passé.
Souvenir de cette fille.
Ce nom.

L'hybride se répèta de s'en souvenir.
Se souvenir de ce nom.
Se souvenir de...
Elle devait se souvenir...
Se souvenir de quoi? Que devait-elle faire?

Il lui échappa comme une goutte d'eau sur une surface plane. Comme un flocon sur une main chaude. Il glissa et disparu. Seule resta la sensation que cette fille n'était pas une ennemie.

C'est ce qu'elle pensa malgré l'atrocité des souvenirs qui avaient prient la places des calmes. Que tout se mélangeait dans son esprit jusqu'à ce qu'elle perde presque la raison.
Depuis combien de temps possédait-elle cet âme? Où était la sienne? Elle ne pouvait même pas se poser ces questions. elle n'était plus qu'un témoin de souvenirs. Qu'un visionneurs de passé. Larmes. Gouttes de sang. Il ne restait que ça pour que son esprit s'abreuve.

Jusqu'à ce que le temps revienne. Un dernier évènement se matérialise au rythme du monde.
De l'eau. Beaucoup d'eau.
Un pensionnat. Énorme et étrange.
Des rencontres.
Un ange aux cheveux et aux yeux bleus.

...

Telle une tornade qui nous aspire en son centre, l'ange se sentit attirer vers le haut, le bas, toutes les directions à la fois. Son corps sembla prendre feu et elle voulu pousser un cri et ferma les yeux. Pour la première fois depuis une seconde ou une éternité, ses membres lui obéirent. Ses paupières se fermèrent et ses larmes coulèrent alors que le son de sa propre voix résonna. Elle sentit alors le sol contre son dos et réalisa qu'elle était de retour. Néanmoins, elle n'avait pas la force de se relever ni même d'ouvrir les yeux. Elle avait mal. Son corps entier était une flamme et son coeur ainsi que son esprit était noyé de sang. La douleur trop intense poussa son esprit à chassé un à un ce qu'elle venait de voir, d'entre, de sentir. Elle sentait les souvenirs la quitter sans vraiment savoir comment les faire perdurer. C'est avec un ultime effort qu'elle conserva le minimum. Des petits instants, des sentiments, cet élan de compréhension qui 'avait envahi. Le peu qu'il suffisait pour qu'elle garde la japonaise dans son coeur malgré ce qu'elle lui avait fait. Malgré leurs chemins qui s'étaient croisés...


[Mon post est vivant *-*]

_________________


Spoiler:
 


Dernière édition par Hitori/Ritsu le Mar 5 Fév - 21:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akane/Aijou
Maîtresse Aqualière
Maîtresse Aqualière
avatar

Nombre de messages : 760
Date d'inscription : 29/03/2009

Identité du personnage
Amour: Jamais/ Impossible
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Entrainement marin [pv Hitori si elle veut, sinon libre x)]   Jeu 31 Jan - 21:31



Il était une fois,
C'est comme ça que toutes les bonnes histoire commence
Au fils de l'histoire, nous apprenons à connaitre le personnage principal au travers de ses aventures.
Nous apprenons à l'apprécier.

Cette fois, il n'y avait pas eu d'il était une fois.

L'histoire l'avait aspiré d'elle-même, la forçant à regarder, à vivre. Lui refusant le droit de fuir.
La forçant à apprendre.

L'histoire d'une jeune ange, une histoire n'aillant rien à voir avec un conte de fée. Une histoire de souffrance infinie et d'un courage tout aussi inépuisable. Une histoire qui entre en elle, dans son corps, dans son âme. Une histoire enseignant la vertu d'un sentiment si longtemps mépriser, si longtemps fuit, ignoré.

L'espoir.

L'espoir que tout va s'arranger, que la situation ne peut que s'améliorer, l'espoir de s'en sortir, l'espoir de vivre.

Un espoir qui prend sa source et se nourri dans le courage de ceux qui le possède. Un espoir qui agi comme une mince bougie dans les moment les plus sombres. Un espoir à la fois si fragile et si puissant, qui donne la force de continuer, la force d'avancer. La volonté de guérir.

Sourire malgré tout,
voir le positif de la vie
Penser qu'il y du bon en chacun.


Une chute brutale, la gravité semble reprendre ses droits. Elle entrevoit quelqu'un étendu sur le sable, une jeune fille asiatique aux cheveux noir. Silhouette familière, bref souvenir d'une rencontre au dortoir, puis plus rien. Seule une douleur effroyable au travers tout son corps. Le moindre de ses membres irradie d'une onde de souffrance insupportable. Elle plante ses main dans la terre, serre de toute ses force pour contenir la douleur, s'étonne de sentir le gazon sous ses doigts, l'air sur sa peau, le soleil sur son visage... puis oublie. La moindre de ses pensées se tourne vers cette torture, laissant l'expérience qu'elle venait de vivre de coté, laissant les souvenirs s'échapper. Elle tente de les rattraper, tente de les retenir, il n'en reste déjà que des images floues, sensation fugaces et une trace de respect envers cette personne qui a pu rester si forte. Respect émaillé de sentiments étranges, si lointain qu'ils lui semblent inconnus; Le regret..... la culpabilité?

La douleur se retire peu à peu, sans vraiment quitter son corps. Elle semble simplement déclarer une trêve, se ramassant dans les recoins perdus de son corps, promesse d'un retour prochain. Finalement, ses doigts, puis ses bras, puis son corps au complets, finissent par se plier à sa volonté. Elle se relève lentement, puis retombe, submergée par la tempête qui gronde dans son esprit.

Faire le vide.
Respirer
Accepter.

Les minutes passent lentement, elle se lève finalement, marche d'un pas lent.

Sans destination précise
Marcher pour marcher
Pour s'occuper
Pour laisser l'esprit se calmer

Pour s'enfuir?







_________________


*O* gamsahabnida Unnie!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitori/Ritsu
Maîtresse Aqualière
Maîtresse Aqualière
avatar

Nombre de messages : 1055
Age : 21
Date d'inscription : 15/06/2008

Identité du personnage
Amour: .../:)
Pouvoirs: Contrôle du vent/Vitesse autant physique que mentale et grande agilité

MessageSujet: Re: Entrainement marin [pv Hitori si elle veut, sinon libre x)]   Mar 5 Fév - 21:01

Quand la douleur décida de laisser à sa proie un moment de répit, petit à petit, l'ange bleue se sentit revenir à la vie. À sa propre vie. Comme si on remettait en marche une simple machine. Pourtant, elle resta coucher au sol. Sa force l'avait abandonné et elle n'osait même plus se redresser. Sa tête était rempli de vide et son coeur débordait de contradiction à rendre fou. Elle prit beaucoup de temps au bord du lac. Elle semblait endormie ou même morte.
Quand finalement elle se décida d'ouvrir les yeux, ce sont les étoiles qui l'accueillirent. Ses petits points brillant qui scintillaient devant le regard vide de l'ange bleu. Elles semblaient l'inviter à une ballade aérienne.

Lentement, deux immenses ailes se déplièrent et sans le moindre effort, souleva la jeune fille et l'emportèrent dans l'infini du ciel sombre. Celle-ci n'avait aucune intention particulière. Elle voulait simplement faire la paix avec ses parties d'âmes qui s'était percutée.

Sans doute que demain, elle serait en paix.

[FIN]

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entrainement marin [pv Hitori si elle veut, sinon libre x)]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entrainement marin [pv Hitori si elle veut, sinon libre x)]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Fiche technique ; Muse sait aussi se battre... Quand elle veut ... [EN COURS]
» Des amis et un coeur qui bat (Pv Patte de Jais et Jolie Patte si elle veut)
» Petits Jeux Entre Nous [ Pv Prioritérement avec Boule Tigrée mais sinon LIBRE]
» Overbookée ! [PV]
» Toi, moi, ce trou paumé et... Oh mon Dieu ! Des araignées ! [ Pv Calior]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aqualand :: L'extérieur du château :: La parc d'Iliatser-
Sauter vers: