Aqualand

Là où les mots légende et réalité s'unissent pour n'être plus qu'un.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Recherche] Appel [Retrouvailles]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sumeragi
Maîtresse Aqualière
Maîtresse Aqualière
avatar

Nombre de messages : 1363
Date d'inscription : 19/07/2007

Identité du personnage
Amour: Subaru *SBAFF*/Personne[A HA HA HAA! *sort*]/Eeuhm o_O.. Naon.
Pouvoirs: Un peu de pouvoir d'exorciste et une aura d'apaisement/Onmyôji(l'exorcisme vient avec)/Spread Zero, Champagne et Azure Fang

MessageSujet: [Recherche] Appel [Retrouvailles]   Jeu 16 Avr - 16:54

Tu avais entendu certaines rumeurs au sujet d'un important navire échoué qui avait atterrit au pensionnat alors qu'il aurait dû être ailleurs. Toutefois, ne t'intéressant pas plus qu'il ne le fallait à la marine humaine, tu n'avais prêté qu'une oreille peu attentive à ces ouï-dires et dire qu'aujourd'hui tu le regrettais énormément était un euphémisme sans nom. Niché au creux de ta poitrine, ton coeur battait à tout rompre et ton angoisse était palpable. Le fait que tu aies relâché ton étreinte sur le poignet de cette pauvre Hitori innocente qui avait simplement eu la gentillesse de t'accompagner constituait un progrès en soi, certes, mais en dehors de cela, tu étais à cran et toutes les fibres de ton corps le clamait à qui daignait te regarder. Et si tu n'arrivais pas avant que ces fameux «ils» ne découvre que le mystérieux inconnu ne t'avais aidé et qu'ils changeaient ton frère d'endroit? Pire encore, s'ils avaient décidés depuis longtemps que ce ne serait pas sa conscience qui transmettrait le message qu'ils voulaient passer, mais son corps? Nerveuse, tu déambulais dans les couloirs en courant, on ne peut moins soucieuse du règlement qui obligeait les pensionnaires à marcher. Si le bateau n'était pas dans la buanderie? Brusquement, tu tournas un coin, viras à droite, dévalas un escalier et accédas enfin au couloir qui menait vers la salle de lavage.

Calme-toi. Calme-toi, jeune fille et respire correctement, sinon tu vas passer à côté d'un détail essentiel.

Depuis le début, tu tentais de t'exhorter à rester calme. Si le succès n'avait d'abord pas été au rendez-vous, ta dernière phrase eut toutefois un impact monstre sur toi et tu te figeas brutalement dans ta course, si bien que tu fus obligée de poser la main sur le mur pour te stabiliser. Bien sûr! Mais où avais-tu la tête à courir comme ça? Et surtout, droit vers la buanderie. Dans l'état dans lequel tu étais, une créature quelconque n'aurait eu qu'à se cacher près de la porte et à attendre que tu l'enfonces à toute volée, sans faire attention au reste du monde, pour t'assommer sans que tu offres la moindre résistance. Ralentir. Tu devais... ralentir. Et surtout réfléchir, puisque rien ne te disais que le bateau était réellement dans la buanderie et qu'aller à un endroit aussi dangereux sans raison pouvait sérieusement compromettre tes chances de retrouver ton jumeau. Sauf que le temps était compté.

Sauf qu'il s'agissait de ton frère.

Il s'agissait de ton frère, et tu pouvais te faire confiance, n'est-ce pas? Maintenant que tu savais, maintenant que ton intuition n'était plus brimée par l'impression qu'il pouvait être n'importe où dans la ville et la peur de ne pas le sentir en passant à côté de lui. Maintenant que tu savais qu'il était ici, sur cet étage, tu pouvais te faire confiance et avoir la certitude que ton intuition ne t'induirait pas en erreur. Ton intuition, pas ton instinct. Née dans une famille de médiums, ton intuition, un conducteur lié à tes sens invisibles, était généralement plus sage que ton instinct, lié à ton impulsivité et à ta nature humaine. La règle générale voulait que ce fut l'inverse chez l'être humain, mais, après tout, tu avais été élevée en apprenant à reconnaître et à interpréter les messages reçus par l'autre monde et, en cela, ton intuition, affinée et entraînée, était plus fiable que celle de tes semblables. Du moins, ceux qui n'avaient pas reçu une éducation magique. Secouant la tête, tu chassas ces pensées inutiles de ton esprit. Ce n'était pas le moment de s'égarer, tu disposais peut-être de nombreux atouts maintenant, mais le temps était compté et l'exorciste était toujours manquant. Revenant au vif du sujet, tu fermas les yeux.

Le navire était-il dans la buanderie?

La réponse te vint, évidente. Non. La salle de lavage avait toujours été dangereuse, de tout temps que tu avais été à Aqualand, bien avant que les événements étranges ne commencent à se produire. À croire que la direction avait tout bonnement une aversion aigüe pour le ménage magique. C'était toujours cela de régler; inutile de faire un détour par la buanderie, mais dans ce cas... où était-il? Inspirant profondément, tu t'exhortas de nouveau au calme et te forças à reprendre confiance en tes sens, malgré les nombreuses désillusions que t'avaient valus ces derniers tout au long de l'année qui venait de s'écouler. À l'époque, tu paniquais parce que tu ne savais rien, parce qu'il pouvait être n'importe où et tu avais peur de manquer un indice crucial. Cette fois, la situation était différente, tu n'étais plus dans l'ignorance totale. Tu saurais. Tu saurais, parce qu'il était ton petit frère, parce que tu le chérissais tellement, parce qu'il était ton Histoire.

Parce qu'il était ton jumeau.

Lentement, tu fis demi-tour et acceptas d'entendre à nouveau ce que l'autre monde, celui de l'invisible, avait à te dire.

Le résultat fut immédiat. Sans crier gare, un immense raz-de-marée d'informations s'éleva, effrayant de grandeur, et, dans un souffle terrifiant, déferlas sur toi. Complètement prise au dépourvu, tu ne pus retenir un cri de surprise et, ouvrant brusquement les yeux pour reprendre contact avec la réalité, tu chancelas par derrière et t'effondras au sol. Haletante, tu te juras de ne plus jamais endiguer tes sens avant de reprendre tes esprits, rassurer Hitori d'un geste et fermer les yeux de nouveau.


Des cris. Une frayeur immense. Des gens fuient, la confusion est totale. Ils ne veulent pas mourir. L'eau monte, l'espace se restreint, ils étouffent... les quelques enfants à bord se mettent à pleurer. Eux aussi, eux aussi vont mourir.

Ils doivent... crier leur peine.
Crier leur peine à quelqu'un qui les écoutera, quelqu'un qui les aidera, mais il est déjà trop tard, leur voix est déjà morte et il n'y a personne qui les entend.
Personne, jusqu'à ce que...

- SUBARU! -

Paniquée, tu te relevas en courant, ton corps irradiant légèrement d'un pouvoir trop longtemps contenu, espérant les attirer un brin à toi, espérant lui donner le peu de répit que tu pouvais lui donner. À quelques mètres de là, une concentration effarante d'esprits en tout genre était rassemblée. Contrairement à Subaru, tu n'avais jamais été sur les lieux d'un accident et, même dans un cimetière, tu n'avais par conséquent jamais rencontré une masse aussi importante. Cette expérience nouvelle ne t'importait pas, tout ce que tu savais, c'était qu'ils le drainaient. Ils le drainait depuis un an parce qu'il était le seul être à entendre leur voix depuis un siècle. Ton coeur battait à tout rompre dans ta poitrine, si bien que tu avais l'impression de l'entendre tenter d'enfoncer cette dernière pour se libérer. Pendant ce temps, des esprits commençaient à quitter la pièce où reposait vraisemblablement le navire et tournait autour de toi, t'obligeant d'entendre leur détresse. Le souffle court, tu parvins à une vieille porte en bois d'apparence banale. Tu tournas la poignée de porte et, vieille, magique, elle résistas.

Cela n'avait aucune importance. Rien n'avait d'importance. À une exception près.

Furieuse, tu déployas ton pouvoir vers les esprits qui t'entouraient, canalisant dans ton énergie ta propre détresse que tu opposas à la leur en les exhortant à ouvrir la porte. Leur détresse était immense, ils avaient perdu leur vie en silence, la tienne avait la saveur de l'empathie et de l'amour. Les parents qui avaient été à bord du navire sans leurs enfants se reconnurent en toi et s'inclinèrent. Ils firent pivoter la porte sur ses gonds pour toi et tu t'engouffras à l'intérieur en catastrophe, tremblante de tous tes membres. Le désordre du bateau était total, chercher même un corps prendrait au moins une demi-heure.

Tu n'en avais pas besoin.
Tu savais.
Tu saurais toujours.

- Subaru... -

Son nom se serra dans ta gorge, se serra dans ta voix, se brisa dans ton coeur. Tu t'élanças sans attendre, sans te fier à tes sens physiques pour te déplacer parce que tu ne voyais rien. Les larmes te brouillaient complètement la vue et engourdissait tes sens, mais ça ne faisait rien. Tu n'en avais pas besoin. Tu n'en avais pas besoin parce que c'était lui. Tu trébuchas ici et là, ta démarche était gauche, mais tu continuais de courir sans faire attention au fait que tu pourrais te blesser gravement. Tu ne pensais pas à cela.

Subaru.

Le rejoindre te prit moins d'une vingtaine de secondes. Parvenu à sa hauteur, tu te mis à trembler de plus belle, essuyant brièvement tes yeux pour le voir au moins quelques secondes. Tu ne vis qu'une masse immobile, allongée sur le sol et blanche comme un linge. Cela te suffit. Tu tombas à genoux à ses côtés et t'effondras près de lui en le serrant aussi délicatement que possible, en tremblant de toutes parts. Tu tremblas, tu tremblas, et tu fondis en larmes alors qu'au contact de sa chaleur, faible, mais présente, ton âme se déchirait de l'intérieur.
Cela te suffisait tellement.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://secret-paradise.forumactif.com
 
[Recherche] Appel [Retrouvailles]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des retrouvailles tragiques...
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aqualand :: Sous-sol :: L'Empress of Ireland-
Sauter vers: